Le musée Toulouse-Lautrec fête le retour des oeuvres du peintre albigeois, après l'exposition au Grand Palais

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Martin

Prêtées le temps de l'exposition au grand palais à Paris, pour une grande rétrospective intitulée "Toulouse-Lautrec, résolument moderne", plusieurs oeuvres majeures du peintre albigeois sont de retour au musée éponyme, à Albi, qui fête ces "retrouvailles" ce week-end.

"La femme tirant son bas", "Le salon de la rue des Moulins", le "Cheval blanc gazelle" ou encore le portrait de la mère de l'artiste : autant d'oeuvres incontournables d'Henri de Toulouse-Lautrec que les visiteurs du musée albigeois n'ont pu admirer pendant plus de trois mois.

Elles ont par contre profité aux 420 000 visiteurs de la grande rétrospective consacrée au génial peintre albigeois : "Toulouse-Lautrec, résolument moderne" s'est tenue au Grand Palais à Paris, du 9 octobre 2019 au 27 janvier 2020. 225 oeuvres parmi lesquelles le prêt albigeois. Les voici de retour au musée Toulouse-Lautrec et pour l'occasion, la direction du musée a décidé de faire de ce retour une fête, ce week-end des 8 et 9 février. Ces retrouvailles avec des oeuvres phares du musée sont aussi l'opportunité de les exposer différemment, de leur offrir un nouvel éclairage et donner ainsi l'envie aux curieux de venir les voir ou revoir. 

Le centenaire de la donation (par sa mère et son ami Maurice Joyant) des oeuvres de Toulouse-Lautrec sera  fêté l'an prochain. En attendant, le musée qui accueille 176 000 visiteur chaque année espère qu'ils seront encore plus nombreux  après le succès de la rétrospective parisienne. 

Voir le reportage d'Hélène Jacques et Véronique Galy, de France 3 Tarn : 
Le musée Toulouse-Lautrec fête le retour des oeuvres du peintre, après l'exposition au Grand Palais