Occitanie : on vous explique ce qu'est un Contrat de plan Etat Région et à quoi vont servir ses 6,4 milliards d'euros

Publié le Mis à jour le

En déplacement dans le Tarn, la Première ministre Elisabeth Borne vient de signer, jeudi 1er décembre, un "Contrat de plan" de 6,4 milliards d'euros avec la région Occitanie. On vous explique en quoi consiste cette signature et à quoi doit servir cette somme.

Le CEPR, comprenez le Contrat de plan État-Région a été officialisé par Elisabeth Borne, jeudi 1er décembre. Son montant total se monte à 6,4 milliards d'euros. Mais savez vous réellement ce qu'est un Contrat de plan et à quoi il sert ? Voici quelques éléments de réponse.

Contrat de plan État-Région : Késako ?

Créés par la loi du 29 juillet 1982, les Contrats de plan État Région sont un mode de gestion publique par lequel l’État et une Région s’engagent sur la mise en œuvre de projets structurants.

Celui signé pour 2021-2027 a deux objectifs : "permettre à l’économie de rebondir après la

crise sanitaire" et lancer "de nouveaux investissements publics structurants à l’horizon 2027". 

À l’horizon 2027, le CPER Occitanie planifie ainsi la transition écologique, le développement économique et les investissements nécessaires à la cohésion sociale et territoriale de l’Occitanie”, résume encore la cheffe du gouvernement. 

Qui finance ce plan et pendant combien de temps ?

L’État et la Région Occitanie mettront à disposition 6,4 milliards d’euros à parité, sur 7 ans. Ce montant est en très forte progression comparé au plan de la période 2015/2020 qui n'était doté "que" de 3,1 milliards d’euros.

L’État mobilisera 3,14 milliards d’euros, la Région plus de 3,22 milliards d’euros.

Cet engagement financier sans précédent de l’État et la Région permet une visibilité à long terme sur le développement de notre territoire et sécurise la réalisation de ces projets”, s’est réjouie la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga.

À quoi vont servir ces 6,4 milliards d'euros ? 

Selon les propres mots de la cheffe du gouvernement, la région Occitanie est une “région vaste, à la démographie dynamique” et “illustre parfaitement les nouveaux défis de l’aménagement du territoire, de la montagne à la mer en passant par de grandes métropoles et des filières économiques d’excellence”.

Voir ci-dessous la répartition par domaine de l'utilisation de ces 6,4 milliards d'euros :

Made with Flourish

Il n'est donc pas étonnant qu' 1,5 milliards d’euros soient consacrés à l'aménagement du territoire : dont 234 M€ pour le littoral. 

1,456 milliards d’euros concerneront les mobilités. Pour le réseau ferroviaire, l'objectif est de pérenniser les lignes de desserte du territoire, concrétiser l’engagement régional en faveur des lignes à grande vitesse (GPSO), fluidifier les nœuds ferroviaires et initier le développement de RER régionaux et améliorer la capacité, la robustesse et la sécurité du réseau. Pour le réseau routier : achèvement de la déviation de Gimont (Gers), l'achèvement de la requalification environnementale de Pézenas (Hérault) et l'achèvement de la rocade Ouest de Mende (Lozère).

1,23 milliards d’euros seront mis sur la table pour l'économie et l'emploi, 626 millions d'euros pour l'enseignement supérieur et recherche dont 30 millions d'euros pour l'école nationale vétérinaire de Toulouse (Haute-Garonne) et la création d’un institut de recherche clinique en santé et bien-être animal et la rénovation des espaces de formation.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité