Tarn : 150 chats évacués d'un refuge par les gendarmes pour des soupçons de mauvais traitement

© Pascale Lagorce / FTV
© Pascale Lagorce / FTV

Une opération de gendarmerie est en cours à Grazac, près de Rabastens, dans les locaux de l’association Chat d’oc, en raison des mauvaises condition d’hébergement des animaux. Sur place, 150 chats que la SPA va recueillir. 

Par Amélie Poisson

C'est une enquête du parquet d'Albi qui a mené les gendarmes cette après-midi chez Chat d'Oc, près de Rabastens dans le Tarn. Cette association a recueilli au total 150 chats. Elle est soupçonnée de mauvais traitements sur ces animaux. 

Non respect des règles sanitaires et vétérinaires

Selon le capitaine Rémi Ruyz, commandant en second de la compagnie de gendarmerie de Gaillac

les chats n'auraient pas assez à manger et à boire, ni assez d'espace. Les conditions de vie ne sont pas optimales.


4 enquêteurs ont été dépêchés sur place pour des suspicions de mauvais traitement. Les chats sont en cours d'évacuation. 
 

Evacuation des chats

A côté des gendarmes, plusieurs camions de la SPA sont présents. "L'association a été réquisitionnée par le parquet d'Albi pour cette action" explique l' une des porte-paroles. Les chats vont être répartis entre plusieurs refuges de la SPA tels que Millau, Albi, Perpignan, Mont-de-Marsan et même Vichy. 
 
© Pascale Lagorce / FTV
© Pascale Lagorce / FTV

 

Des plaintes antérieures


Selon nos informations, ce n'est pas la première fois que la propriétaire des lieux, Clémentine Roy fait l'objet d'une plainte. En 2009 une vétérinaire de Cordes sur Ciel l'avait poursuivie pour vaccination illégale. Depuis 5 ans, les signalements sur ce refuge sont courants dans le rabastinois. 
 
© Pascale Lagorce / FTV
© Pascale Lagorce / FTV

 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus