Tarn : foule en délire au championnat du monde du pull le plus moche

Annonce des finalistes dans la catégorie "individuel". Le pull mais également le look et la chorégraphie faisaient partis des critères du jury. / © Miryam Brisse
Annonce des finalistes dans la catégorie "individuel". Le pull mais également le look et la chorégraphie faisaient partis des critères du jury. / © Miryam Brisse

Sortis du placard de mémé ou tricotés spécialement pour l’évènement, les pulls moches ont fait sensation au salon vintage d’Albi. La première édition du championnat du pull le plus moche était organisée ce week-end. 600 inscrits et beaucoup de récompenses dans une ambiance délirante.

Par Miryam Brisse

Les centaines de candidats trépignent. D’un instant à l’autre, ils vont devoir défiler sur scène et conquérir le jury de cette compétition hors norme : le championnat du monde du pull le plus moche. Ils ont passé la journée au Salon Vintage au parc des expositions d’Albi et obtenu leur sésame : une place en finale. Tous sont vêtus d’un horrible chandail, du moins l’espèrent-ils. A motif, coloré, jacquard, à losanges, rétro, vieillot, kitch : ces tricots ont un point commun, ils sont immettables aujourd’hui !

Et c’est parti pour le show. Sunlights sur la scène et musique à fond pour chaque candidat ou groupe. Les enfants défilent en premier, trop choux avec leurs pompons sur les oreilles ou un bonnet vissé jusqu’aux yeux. Le gagnant est annoncé dans la foulée. Et le pull le plus moche est attribué à… une petite fille dont le tricot vert est orné d’un personnage improbable, peut-être une souris lutin ?

Serait-ce les pompons qui ont fait chavirer le coeur du jury ou bien ce personnage sur fond vert? Ce qui est sûr c'est qu'elle est championne du monde du pull le plus moche catégorie enfant. / © Véronique Galy
Serait-ce les pompons qui ont fait chavirer le coeur du jury ou bien ce personnage sur fond vert? Ce qui est sûr c'est qu'elle est championne du monde du pull le plus moche catégorie enfant. / © Véronique Galy


Suit la catégorie « individuel ». La foule est en délire quand s’avance mamie Monique. Elle est venue toute seule de Vendée pour s’inscrire. Elle a un affreux pull à pompons. Le public l’acclame. L’ambiance monte. Et que dire de ce pull couleur chasse avec un magnifique cerf en son centre. Horriblement beau ! Le jury est conquis. Il remporte le premier prix du championnat du monde du pull le plus moche dans sa catégorie.

Avec son cerf au milieu du bois il a conquis le jury. C'est le champion du monde du pull le plus moche. / © Véronique Galy
Avec son cerf au milieu du bois il a conquis le jury. C'est le champion du monde du pull le plus moche. / © Véronique Galy


Les candidats ont été tellement nombreux qu’une nouvelle catégorie est créée spécialement, les twins. Il fait chaud, la foule est dense. Les duos se présentent sur la scène avec une petite chorégraphie. Et à chaque fois, les mêmes salves d’applaudissement. Les mêmes cris de joie. Les mêmes éclats de rire. Comme pour ce couple qui ne porte qu’un pull pour deux. Ou pour ces sœurs avec des bois de cerf sur la tête et un chandail multicolore de Noël. Les vainqueurs de la catégorie ont le même pull bleu et blanc tricoté par leur grand-mère. Ils sont venus chercher leur prix en luge et snowboard.

Leur pull a été tricoté par leur grand-mère. Ils l'ont présenté avec des accessoires, luge et snowboard, coup de froid sur le parc des expositions d'Albi... mais coup de coeur du jury catégorie "twins". / © Véronique Galy
Leur pull a été tricoté par leur grand-mère. Ils l'ont présenté avec des accessoires, luge et snowboard, coup de froid sur le parc des expositions d'Albi... mais coup de coeur du jury catégorie "twins". / © Véronique Galy

Et voici venue l’heure de la catégorie reine. Celle qui a suscité le plus d’engouement : les équipes. L’ambiance est montée d’un cran. Petits pas de danse pour le mannequin légèrement ventripotent des tricoteuses de la Bonne maison, au bout d’une laisse, Cracotte, un chien emmailloté dans un tricot affreux. Des mamies albigeoises en fauteuil roulant s’éclatent sur la musique de Dallas. Une bande de copains monte sur scène fauteuil pliant sous les bras. Les « Combi Campeurs » raflent la mise et emportent les suffrages du jury. Une panthère rose, une brassière en laine jaune et verte,  un cerf au nez rouge, des carreaux et des motifs démodés, voilà des pulls moches dignes d’être champions du monde !

"les Combi campeurs" sont cinq avec un chien. Ils ont remporté le championnat du monde du pull le plus moche dans la catégorie équipe. ils sont originaires de Toulouse, Albi, Castres, Montauban et Toulon. / © Véronique Galy
"les Combi campeurs" sont cinq avec un chien. Ils ont remporté le championnat du monde du pull le plus moche dans la catégorie équipe. ils sont originaires de Toulouse, Albi, Castres, Montauban et Toulon. / © Véronique Galy

Les reportages
 

Les tarnais ont brillé a championnat du monde du pull le plus moche
Le championnat du monde du pull le plus moche a remporté un vif succès à Albi ce week-end. Les tarnais se sont fait remarquer. - Miryam Brisse/Véronique Galy
Championnat du monde du pull le plus moche
Franc succès pour le championnat du monde du pull le plus moche organisé à Albi. - Miryam Brisse/Véronique Galy

 

Sur le même sujet

Sète (34) : les Assises de la mer et la visite du ministre de l'Agriculture

Les + Lus