Tarn : à Graulhet, une entreprise créé et répare les tenues des pompiers

Sioen France répare, lave, et créé des vêtements adaptés à toutes les situations. / © R.Doreau / F3 Occitanie
Sioen France répare, lave, et créé des vêtements adaptés à toutes les situations. / © R.Doreau / F3 Occitanie

Forte d'un savoir faire de plus de 50 ans, l'entreprise Sioen à Graulhet conçoit, nettoie et répare les tenues des pompiers d'une quarantaine de casernes en France. Découverte de cette fabrique hors du commun. 

Par Margaux Dubieilh

Feu, eau, boue, erraflures... l'uniforme du pompier est mis à rude épreuve. Il doit aussi protéger son porteur de tout ce qui pourrait l'atteindre. À Graulhet dans le Tarn, l'entreprise Sioen France fabrique les tenues des combattants du feu, mais répare aussi celles abîmées ou usées. 
 

50 ans de savoir-faire

Cela fait 50 ans que cette fabrique existe dans le département. Vers 1927, l'entreprise Vidal est créée : elle se spécialise dans la confection de pièces en cuir. Puis dans les années 1970, elle se lance dans la confection de vestes pour les sapeurs-pompiers, une niche porteuse à l'époque. 

Malheureusement, son propriétaire part à la retraite en 2001, et les repreneurs ne courent pas les rues. Le Belge Sioen Industries rachètera finalement la fabrique pour profiter du savoir-faire de ses couturières. 
 

Couches en aramide

Aujourd'hui, les uniformes des pompiers ne sont plus en cuir, et leur confection est complexe. Trois couches de tissus sont nécessaires : les parties internes et externes du vêtement sont en aramide, une matière qui protège de la chaleur et du feu. Entre ces deux couches, on ajoute une membrane imper-respirante, qui protège de l'eau et de l'humidité tout en favorisant l'aération. 

 

Protection optimale

La fabrique de Graulhet s'occupe des uniformes d'une quarantaine de casernes en France. Car après la création, l'entretien des vêtements est tout aussi important. Les petites mains de Sioen s'occupent donc de recoller, recoudre, mais aussi laver ces tenues de pompiers qui ont ainsi une durée de vie de 7 à 8 ans. Pour les pompiers, c'est donc l'assurance d'un maximum de sécurité, comme l'explique le Lieutenant Stéphane Lourmières :

Ça va nous protéger de certaines coupures ou blessures, de la chaleur sur les sinistrés incendie et protéger l'agent lors des différentes phases: de l'attaque au déblaiement.

Au cœur de la fabrique d'uniformes de pompiers à Graulhet
Interviewés : Lt Stéphane Lourmières, chef de groupe au CSP d'Albi / Isabelle Rignol, contrôleuse-piqueuse / Laurence Saegaert, attachée de direction - S.Taourda/R.Doreau/E.Herbert

 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus