• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Tarn : ils connaissent le bonheur d'être parent grâce à un don de gamètes

En Occitanie 62 enfants sont nés grâce à don de gamètes en 2016. / © MAXPPP
En Occitanie 62 enfants sont nés grâce à don de gamètes en 2016. / © MAXPPP

L'agence de Biomédecine lance une campagne de sensibilisation au don de gamètes pour les couples stériles. Dans notre région, ils sont plus de 200 à attendre ainsi un don de spermatozoïde ou d'ovocyte. Nous avons rencontré une de ces familles née grâce  ce type de don. 

Par Cécile Frechinos

C'est une famille comme les autres. Pourtant celle-ci aurait pu ne jamais voir le jour. Isabelle et Benoît Beaurain sont les heureux parents de Marceau et Mahault, nés grâce à des dons de sperme.

Pour concevoir leur premier enfant, Isabelle et Benoît ont du attendre une année, avant d'avoir accès à un de don de gamètes. Pour leur deuxième bébé, ils ont patienté 6 mois. 

"Désacraliser le don de gamètes "


Des délais longs dû à la pénurie de gamètes en France. Ils sont actuellement plus de 3000 couples en attente d'un don, dont 200 en Occitanie. 
En 2016, seules 746 femmes ont fait un don d'ovocytes et 363 hommes ont accepté de se livrer à un don de sperme. 
Pour trouver de nouveaux donneurs, l'agence de Biomédecine lance à partir de ce samedi une campagne d'appel aux dons. 

"Il faut désacraliser le don de gamètes et le voir comme quelque chose de mécanique, comme le don du sang. L'un permet de donner la vie, l'autre de la garder", commente Benoît Beaurain. 

En 2016, 62 enfants sont nés grâce à un don d'ovocyte ou de spermatozoïdes. 

 
La famille Beaurain a vu le jour grâce à un don de gamètes.

 

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus