Vitesse, cocaïne... Le chauffard qui avait tué une policière en 2018 jugé à Albi dans le Tarn

L'homme, âgé de 32 ans, avait mortellement percuté Marlène Castang, policière à Albi, sur la rocade. C'était en 2018. Sous l'emprise de stupéfiants et roulant à une vitesse inadaptée vues les circonstances, le chauffard sera jugé ce 28 octobre 2021, au Tribunal judiciaire d'Albi.

Il pleuvait, ce 15 octobre 2018, et au petit matin, un accident de la circulation sur la rocade d'Albi, dans le Tarn, avait nécessité l'intervention de la police.

La policière Marlène Castang était précisément en train de sécuriser les lieux de l'accident quand un automobiliste roulant à vive allure, malgré les conditions de circulation et la rampe lumineuse du véhicule de police, l'a violemment pércutée. Marlène Castang, âgée de 49 ans, mère de deux jeunes filles, est tuée sur le coup.

Le conducteur est interpellé. Les analyses toxicologiques qui sont demandées en pareil cas, révèlent que l'homme, âgé de trente ans au moment des faits, est sous l'emprise de stupéfiants, de cocaïne plus précisément. Il est placé en détention provisoire à l'issue de sa garde à vue, puis libéré en 2020 sous contrôle judiciaire.

Poursuivi pour homicide involontaire avec circonstances aggravantes, il comparaît ce jeudi 28 octobre 2021, devant le Tribunal judiciaire d'Albi. Le chauffard encourt jusqu'à 10 ans d'emprisonnement et 150.000 euros d'amende. Sur le banc des parties civiles, la famille de Marlène Castang, son mari et ses deux filles notamment. Mais aussi, les collègues de la policière qui ont assisté impuissants à l'accident.

Peu après sa mort, un hommage national avait été rendu à la policière, en présence de Christophe Castaner, alors ministre de l'Intérieur.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société sécurité routière sécurité drogue police