VIDEOS. 10 danseuses rêvent du Heiva I Paris, la plus grande compétition d'Europe de danse tahitienne

Après plusieurs semaines de répétitions, les élèves du cours de danse tahitienne de Castres (Tarn) sont prêtes pour briller sur la scène de Bobino à Paris dans le cadre de la plus grande compétition de danse tahitienne d'Europe.

Avant de débuter le cours de danse, les élèves enfilent leur paréo, la jupe traditionnelle du costume de danse tahitienne, et ajustent leur fleur dans les cheveux. Les dix danseuses de ’ori (danse) tahiti (tahitienne) de Castres peaufinent les derniers détails de leur chorégraphie avant leur participation à la compétition officielle de danse tahitienne en Europe.

Les séances de Krystel Tiaehau, professeur de danse tahitienne, débutent toujours par des échauffements en musique et le traditionnel fa'arapu, un déhanchement accompagné de mouvements des bras et des mains.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Heiva i Paris (@heivaiparis)

Les danseuses de l'école de Castres préparent depuis plusieurs semaines les chorégraphies qu’elles présenteront au concours Heiva I Paris qui se tiendra les 23 et 24 février 2024 dans la célèbre salle de spectacle Bobino à Paris.

Cette 9e édition du festival et compétition officielle de danse tahitienne accueillera plus de cent danseurs venus des quatre coins du monde.

C'est Krytel Tiaehau qui a entraîné les danseuses, ses danseuses dans cette aventure.

Le goût de cette aventure là... quand je me suis retrouvée face à des danseuses, à mes danseuses, mes élèves qui avaient le potentiel d'y aller"

Krystel Tiaehau,

professeure école Krytel Danse Tahitienne - Castres

Le niveau de la compétition est très élevé mais après plusieurs semaines de répétitions intenses, les danseuses de l'école de Castres sont prêtes pour affronter la scène de Bobino à Paris.

(Avec P-J VERGNES)