Campagne de sensibilisation sur le gaz cancérogène le radon dans le Tarn

Détecteur de radon / © France 3 Occitanie
Détecteur de radon / © France 3 Occitanie

Connaissez vous le radon ?  Ce gaz est l'un des plus cancérogènes. Présent partout en Occitanie, il est la 2 ème cause du cancer du poumon en France. L'Agence Régional de Santé a lancé depuis le début d'année une campagne de sensibilisation dans le Tarn. Un département particulièrement concerné. 

Par Sylvain Duchampt

  • Qu'est ce que le radon ?
Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle, invisible et sans odeur. Il est présent dans certains types de roches et particulièrement les roches granitiques. Dans certains territoires, la région Occitanie est concernée par les remontées de radon en raison de ce contexte géologique local.

  • La radon est-il présent en Occitanie ?
En Occitanie, la proportion de bâtiments qui présentent des concentrations élevées en radon est plus élevée que sur le reste du territoire : près de 800 000 personnes sont potentiellement exposées. C’est par exemple plus de 80 % de la population de la Lozère et de l’Aveyron, 36 % de la population du Tarn, 20 % de la population des départements de la zone pyrénéenne.

36 % de la population du Tarn est potentiellement exposée au radon. / © Agence régionale de santé d'Occitanie
36 % de la population du Tarn est potentiellement exposée au radon. / © Agence régionale de santé d'Occitanie

  • Comment peut-on être exposé au radon ?
A l’air libre, le radon se dilue et ne présente aucun danger. En revanche, à l’intérieur de la maison, le radon peut s’accumuler et atteindre des concentrations élevées dans l’atmosphère plus confinée d’un bâtiment.

  • Un enjeu de santé
L’inhalation de radon accroît le risque de développer un cancer du poumon. Le radon est la deuxième cause de cancer du poumon après le tabac. Le risque augmente avec le temps passé dans les locaux et la concentration en radon. De plus, on considère que le tabac multiplie jusqu’à 20 fois le risque de développer un cancer du poumon
lorsque l’on est exposé au radon. Une autre raison d’arrêter de fumer !

  • Comment mesurer le radon chez soi ?
La mesure de concentration en radon s’effectue à l’aide d’un dosimètre, un petit boîtier que tout le monde peut poser facilement chez soi. L’ARS Occitanie et ses partenaires locaux peuvent délivrer des dosimètres gratuitement aux particuliers qui le demandent, dans le cadre de campagnes ciblées de dépistage du
radon. Ces kits de mesure peuvent aussi être commandés sur internet (le coût est de 25 à 30 €, frais d’analyse inclus), mais ils doivent être conforme à la norme AFNOR NF M60-771. Pour faciliter vos recherches, le site de l’IRSN (www.irsn.fr) mentionne des fournisseurs agréés. La mesure consiste à poser le dosimètre dans une pièce de vie, en période hivernale (de septembre à avril). Cette mesure doit se dérouler pendant 2 mois, avant envoi du kit au laboratoire pour analyses. Le résultat est exprimé en « Becquerel par
mètre cube » (Bq/m3).

  • Comment atténuer la concentration en radon chez soi ?
Des actions simples sont possibles : Vous pouvez empêcher le radon d’entrer en effectuant des travaux d’étanchéité (sur les fissures). Vous pouvez faire sortir le radon de votre maison en agissant sur la ventilation. Dans tous les cas, vous pouvez aérer 10 minutes par jour, été  comme hiver, pour renouveler l’air intérieur. Plus généralement, ces actions contribuent aussi à améliorer la qualité de l’air à l’intérieur de votre logement. 

Source : Agence Régionale de Santé Occitanie
Liens utiles : https://www.occitanie.ars.sante.fr/radon-2
https://www.asn.fr/Informer/Dossiers-pedagogiques/Le-radon

Regardez le reportage de S.Duchampt et C.Carrière :



Sur le même sujet

Baillargues : fermeture d’un des passages à niveau les plus dangereux de France

Les + Lus