• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Castres : bientôt un étalissement pour permettre aux femmes d'accoucher autrement

La Maison de naissance Doumaia à Castres, ainsi que huit autres maisons de naissance, a été retenue pour fonctionner à titre expérimental. 

Par Anissa Harraou

Neuf maisons de naissance, qui permettent à des femmes d'accoucher sans hospitalisation, ont été retenues au plan national pour fonctionner à titre expérimental. Parmi elles, la maison de naissance Doumaïa va voir le jour à Castres.

La première maison de naissance a été fondée en 1975, à New York. Il en existe aujourd'hui une centaine aux Etats-Unis, une dizaine au Québec.
La maison de naissance propose une alternative à l'accouchement en structure hospitalière, tout en garantissant la sécurité des usagers par la proximité de la maternité et du plateau technique de l'hôpital partenaire.

Dans une maison de naissance, l'accompagnement est global et s'organise sur la base d'une sage-femme


Des mesures de sécurité draconiennes 

Selon un décret du 30 juillet 2015 au Journal officiel fixant les règles de fonctionnement, une sage-femme doit être "en mesure de pouvoir intervenir à tout moment, tous les jours de l'année, dans un délai compatible avec l'impératif de sécurité". Par ailleurs, "lors des accouchements", deux sages-femmes doivent être présentes dans les locaux, notamment en cas de "situation d’urgence" nécessitant le transfert de la future mère et de l’enfant. 

Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus