Tarn : prison avec sursis pour avoir déposé un colis piégé chez son voisin

Le sexagénaire a été condamné à deux ans de prison avec sursis.
Le sexagénaire a été condamné à deux ans de prison avec sursis.

En juin 2014, un sexagénaire qui soupçonnait son voisin de l'avoir cambriolé, avait déposé un engin explosif dans son jardin.
Il a été condamné à deux ans de prison avec sursis. Il écope également d'une mise à l'épreuve et d'une obligation de soins.

Par Karine Pellat

Soupçons de vol

En juin 2014, à Aussillon, un sexagénaire dépose dans le jardin de son voisin un colis qui contient une bouteille remplie d'un liquide inflammable et un détonateur.
Il soupçonne ce dernier de l'avoir cambriolé et veut lui faire peur. Il avait même envoyé des lettres de menaces anonymes quelques jours avant de déposer l'engin explosif. 

A l'époque l'affaire avait suscité beaucoup d'émotion. Le quartier avait été bouclé et des spécialistes du 8ème RPIMA étaient même intervenus.
C'est grâce à des traces ADN, laissées sur le colis que l'homme avait été confondu.

Un homme "dérangé"

Poursuivi pour "tentative d'assassinat", il a été condamné à une peine de deux ans de prison avec sursis assortie d'une mise à l'épreuve d'une durée de deux ans.
L'homme qui vit aujourd'hui à Albi a également été condamné à une obligation de soins et devra indemniser la victime. 


Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus