Un collectif opposé à l'autoroute Castres-Toulouse interpelle la présidente de région Carole Delga

Le collectif Pas d'Autoroute Castres Toulouse (PACT) interpelle Carole Delga et lui demande de respecter ses promesses électorales. Le PACT a lancé une pétition demandant à la présidente de Région de faire réaliser une étude sur les alternatives à ce projet.

© Mark Bold
Un collectif baptisé PACT pour Pas d'Autoroute Castres Toulouse vient de lancer une pétition citoyenne interpellant Carole Delga. Ce collectif qui dit représenter des citoyens, des associations et des partis politiques demande à la présidente de la Région Languedoc Rousssillon Midi-Pyrénées de respecter ses promesses électorales. 

Selon le collectif, lors de sa conférence de presse du 21 décembre 2015, Carole Delga, présidente de la nouvelle région LRMP, aurait défendu «la volonté de construire un nouveau rapport avec nos concitoyen-ne-s » en favorisant «  … notamment la consultation préalable sur les grands dossiers … » avec « La mise en débat contradictoire d'alternatives aux grands projets d'aménagement du territoire basées sur des évaluations transparentes et indépendantes ».
Le collectif réclame donc une étude indépendante et transparente sur les alternatives à l'autoroute entre Castres et Toulouse. 

L'intérêt économique de cette autoroute est incertain (...) et l'impact sur l'environnment est avéré, explique le collectif dans sa pétition sur le site change.org.








Sur son site internet, le maitre d'ouvrage explique que le projet de mise à 2X2 voies entre Castres et Toulouse remonte au début des années 90. L'enquête publique doit avoir lieu en Décembre 2016 pour une mise en service en 2025.
Le coût de cet aménagement est estimé à 420 millions d'euros.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute castres-toulouse économie transports routes politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter