Gaillac : le site d'Alphacan, où 92 emplois seront supprimés, bloqué par les grévistes

Une majorité de salariés a décidé de bloquer le site gaillacois de fabrication de menuiseries après l'annonce de 92 suppressions d'emplois sur les 130 existants. 

Le site d'Alphacan bloqué à Gaillac
Le site d'Alphacan bloqué à Gaillac © N. Bonduelle / France 3
Réunis en assemblée générale mercredi soir, une majorité des salariés d'Alphacan à Gaillac (Tarn) a décidé de bloquer le site pour protester contre l'annonce de la suppression de 92 des 130 emplois. Dès ce jeudi matin, des piquets de grève étaient installés aux portes de l'usine du fabricant de menuiseries. 

La production de l'usine est donc à l'arrêt, à l'exception de l'atelier de plaxage (soudage de films décor sur les profils de fenêtres en PVC), qui n'est pas concerné par le plan social.

Les salariés, qui ont appris en octobre le nombre de suppressions d'emplois, s'inquiètent de ne pas avoir de nouvelles de leur direction sur la mise en place du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). La loi fixe désormais à 60 jours le délai de négociation du PSE mais 30 jours sont déjà écoulés et aucune information n'a filtré notamment sur la possibilité de reclasser une vingtaine de salariés à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe). 

Les salariés, qui avaient jusqu'à présent continué à faire tourner l'usine malgré diverses manifestations, ont donc décidé de se mettre en grève jusqu'à nouvel ordre. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie