• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

“Je suis fier de devenir Français”

L'un des récipiendaires de la nationalité française à Albi / © S. Duchampt / France 3
L'un des récipiendaires de la nationalité française à Albi / © S. Duchampt / France 3

Dans le contexte des attentats et de l'unité nationale qui a suivi, les cérémonies de naturalisation sont empreintes de davantage d'émotions. C'était le cas ce jeudi à Albi dans le Tarn. 

Par F. Valéry et S. Duchampt

Ils sont 45 avoir été naturalisés ce jeudi matin à la préfecture du Tarn. Installés de longue date dans le département, pour des raisons politiques, économiques, personnelles et originaires d'Angleterre, de Côte d'Ivoire, du Maghreb, d'Asie, ils ont fait le choix de devenir Français.

La conclusion, pour certains, d'un long processus. Pour être naturalisé il faut être un étranger majeur, résidant sur le sol français depuis au moins cinq ans. La décision est prise par l’administration qui peut refuser la naturalisation même si les conditions sont réunies. La durée de résidence peut être réduite à deux ans si le demandeur a accompli avec succès deux années d’études dans un établissement d’enseignement supérieur français ou s’il a rendu, ou peut rendre "des services importants à la France".
Lors de la cérémonie à Albi ce jeudi / ©
Lors de la cérémonie à Albi ce jeudi / ©
Une cérémonie qui est intervenue dans un climat particulier après les attentats à Paris. En 2014, 239 personnes ont été naturalisées dans le Tarn : 154 par décret, 85 par mariages.

EN VIDEO / le reportage de Sylvain Duchampt et Bernard Orosco
Cérémonie de naturalisation

 

Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus