La presse anglaise annonce la fermeture du site Weir Minerals à Castres : 60 emplois menacés

© Marie-Eve Constand / France 3 Midi-Pyrénées
© Marie-Eve Constand / France 3 Midi-Pyrénées

Un comité d'établissement pourrait confirmer le plan de suppression d'emplois ce vendredi sur le site de Weir minerals à Castres. Les salariés sont très inquiets. 

Par Christophe Chassaigne

Destinées aux actionnaires du groupe écossais Weir qui emploie 13 000 personnes dans le monde, ce sont des annonces dans la presse économique qui ont alertés les salariés castrais (lien en anglais) : "Weir, le groupe multinational basé à Glasgow, qui fabrique des vannes et du matériel de pompage destinés aux sociétés minières et pétrochimiques, annonce la fermeture de trois sites de productions (NDLR : lien en anglais) : un aux États-Unis, un en Australie et un en France dans le cadre d'une restructuration du groupe…"

Or, en France, il n'y a que deux sites : l'unité administrative et commerciale de Bron en banlieue lyonnaise qui emploie 20 personnes et l'établissement de fabrication, Weir Minerals, situé dans la zone du Mélou à Castres qui emploie 60 personnes.

L'inquiétude grandissante des salariés castrais a été confirmée par la communication - en début de semaine - de l'ordre du jour du Comité d'Entreprise qui devait se réunir le vendredi 7 novembre : l'un des points est une "Communication sur le plan de licenciements".

Un porte-parole du groupe a confirmé que « Des restructurations au sein du groupe Weir ont été annoncées et le site de Castres serait impacté. A ce stade, la société souhaite avoir des discussions avec les instances compétentes et espère que celles-ci pourront débuter rapidement. »

Car leurs questions sont pour l'instant sans réponse : si le site est fermé comme l'annonce les journaux anglais, que vont-ils devenir ? Quel sera le nombre de licenciements ? Des solutions de reclassement dans d'autres entreprises françaises du groupe Weir sont-elles possibles ? Des mutations vers des sites de production écossais seront-elles proposées ?

Pour Alain Carayon, le responsable local du syndicat CGT, "des licenciements seraient inacceptables dans un groupe qui vient d'annoncer d'énormes profits en 2013  et sur un site de production castrais largement  bénéficiaire".

Ce site de production existe à Castres depuis 1802, il s'appelait alors "Usine Schabaver" et fabriquait des pompes spécialisées dans le transport des liquides.

Weir Minerals a été créé en France en 1999 après l'absorption par le groupe Weir des entreprises Schabaver (Castres), Wemco (Meyzieu en banlieue lyonnaise) et Warman (Paris), trois sociétés spécialisées dans les installations minières et pétrochimiques. La fabrication a été - au fil des restructurations - centralisée à Castres.

"Weir Group Plc" est une société d'ingénierie basée à Glasgow , en Ecosse. Côtée sur le London Stock Exchange, c'est l'une des entreprises constituant l' indice FTSE 100 . Opérant dans plus de 70 pays, elle emploie environ 13.000 personnes.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus