Lavaur : la justice refuse la légitime défense au cafetier qui avait abattu un cambrioleur

Le bar-tabac "Le Saint Roch" à Lavaur / © France 3 Midi-Pyrénées
Le bar-tabac "Le Saint Roch" à Lavaur / © France 3 Midi-Pyrénées

Le tribunal a décidé de renvoyer le cafetier devant les assises du Tarn lui signifiant clairement que l'argument de la légitime défense ne pouvait pas s'appliquer dans ces circonstances.

Par R.O.

La question était de savoir s'il y avait eu légitime défense ou pas. Déjà, le commerçant avait été envoyé devant la cour d'assise pour meurtre et tentative de meurtre mais son avocat, Me Cathala avait fait appel de l'ordonnance de mise en accusation arguant la légitime défense. Le parquet général avait soutenu la thèse de la défense. Jeudi matin les magistrats ont pris leur décision : le cafetier devra affonter les jurés du Tarn.

Rappel des faits
Le 14 décembre 2009, Jonathan Lavignasse et un complice pénètrent par effraction dans le bar-tabac du pont Saint-Roch à Lavaur.
Le patron, Luc Fournié, qui avait constaté que les barreaux de sa fenêtre avaient été découpés quelques jours auparavant, attend avec un fusil.
Il tire deux fois tuant l'adolescent de 17 ans qui venait d'entrer par effraction dans le local avec un complice. Ce complice avait réussi à prendre la fuite en passant par une fenêtre.

Vidéo : les explications de Marie Martin
La justice refuse la légitime défense



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus