• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mazamet (Tarn) : le mystère des poules décapitées

Les poules ont été retrouvées décapitées / © France 3 Midi-Pyrénées
Les poules ont été retrouvées décapitées / © France 3 Midi-Pyrénées

Malveillance, maraboutage ? A Mazamet, huit volatiles ont été décapités dans la nuit de mardi à mercredi, lors du changement de mois, et leurs têtes subtilisées. De vieilles histoires de sorcellerie reviennent dans les esprits. Et la police a ouvert une enquête.

Par Christophe Chassaigne

Les spécialistes connaissent les variétés de poulets "cous-pelés" et les poules "cous-nus", mais ne peuvent pour autant expliquer ce qui s'est passé dans la nuit du mardi 31 mai au mercredi 1er juin à Mazamet.

Mercredi, vers 9 heures, un jeune couple résidant derrière le boulevard Jean Bart tout près de la petite rivière Arnette, a découvert ses huit poules baignant dans une mare de sang, décapitées et les ailes arrachées. Plus mystérieux, les ailes étaient abandonnées à coté des cadavres mais les têtes sont depuis deux jours introuvables.

Pensant à une attaque nocturne perpétrée par un individu malveillant ou les chiens du voisinage, la dame a aussitôt déposé plainte au commissariat de police de Mazamet. Sans écarter ces hypothèses, les enquêteurs explorent également d'autres pistes. Ils sont en effet étonnés par la précision des sections et pensent que la lame utilisée était particulièrement bien affûtée et maniée par une personne expérimentée. S'agit-il d'un sabre ou d'un couteau de boucher ? L'expertise permettra sans doute d'élucider ce point.

Seule certitude, l'affaire intrigue les habitants de Mazamet qui échafaudent des hypothèses dignes des meilleures séries policières américaines. Les poulets décapités, leurs têtes et leurs pattes sont en effet des ingrédients indispensables pour les "bokos", les sorciers haïtiens qui pratiquent la magie noire et les rites vaudous. L'un d'eux - attiré par l'isolement du site - se serait-il récemment installé dans la Montagne Noire ? La dernière sorcière-guérisseuse du secteur a été brûlée en 1485 à Labruguière, un village voisin. L'affaire Péronne, qui avait eu une retentissement national à l'époque, a ainsi traversé les siècles. Certains mazamétains se la remémore aujourd'hui quand d'autres tentent de retrouver les petites cartes de visite photocopiées et déposées il y a quelques semaines dans les boites aux lettres du quartier par un prétendu marabout africain.

En vidéo, l'enquête du poule investigation Sylvain Duchampt et Corinne Carrière :
Qui décapite les poules à Mazamet ?
A Mazamet, où 8 poules ont été décapitées dans la nuit de mardi à mercredi, lors du changement de mois, et leurs têtes subtilisées, une enquête a été ouverte par la police. Sur place, de vieilles histoires de sorcellerie resurgissent

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus