• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mort de Rémi Fraisse : minute de silence au Conseil de Paris, boycottée par l'UMP

Les bancs de l'UMP étaient vides pendant la minute de silence / © MaxPPP
Les bancs de l'UMP étaient vides pendant la minute de silence / © MaxPPP

L'opposition UMP a boycotté ce lundi matin la minute de silence observée par le Conseil de Paris et voulue par les élus écologistes. L'UMP reproche à la maire PS Anne Hidalgo de vouloir instrumentaliser la mort de Rémi Fraisse à Sivens. 

Par Fabrice Valery

La mort de Rémi Fraisse n'en finit pas de susciter des polémiques politiques, voire politiciennes. Le Conseil de Paris, à la demande des élus écologistes, a observé ce lundi matin une minute de silence en mémoire du jeune homme mort dans la nuit du 25 au 26 octobre sur le site du futur barrage de Sivens dans le Tarn, mais l'opposition UMP a boycotté cet hommage, reprochant à la maire PS Anne Hidalgo d'instrumentaliser sa mort. 


Un proche de Nathalie Kosciusko-Morizet, l'élue leader du groupe UMP au Conseil de Paris, a affirmé au Lab d'Europe 1 : "Évidemment, tous les élus du groupe souhaitent honorer la mémoire de Rémi Fraisse, mais ne voulaient pas participer à une opération de la maire de Paris, qui veut resserrer sa majorité. Il n'y a aucune volonté de polémiquer sur ce sujet, et pour éviter toute polémique, les élus ont décidé de ne pas participer. Ce n'est pas honorer Rémi Fraisse que de chercher à récupérer sa mort à des fins politiques".

Des élus écologistes parisiens ont condamné sur leur compte twitter cette "politique de la chaise vide" : 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Infos routes à la frontière espagnole sur l'A9

Les + Lus