Tarn : les travaux du projet Terra 2 à Saint-Sulpice suspendus par le Tribunal administratif

Publié le Mis à jour le

Les travaux du chantier de la ZAC des Portes du Tarn à Saint-Sulpice, viennent d'être suspendus par le Tribunal administratif de Toulouse. Les opposants au projet Terra 2 avaient bloqué le chantier de cet entrepôt géant de 70 000 m2 début février.

Le Tribunal administratif de Toulouse vient de donner raison aux opposants au projet Terra 2, cet entrepôt géant situé à Saint-Sulpice, dans le département du Tarn. Les travaux viennent d'être suspendus.

Une première victoire

Trois ans qu'ils bataillaient contre Terra 2. Les opposants à ce projet avaient saisi la justice par la voix de deux associations. France Nature Environnement Midi-Pyrénées (FNE) et Saint-Sulpice Active et Citoyenne. Ils ont déposé plusieurs recours devant le tribunal administratif de Toulouse, pour demander l'annulation des deux arrêtés préfectoraux autorisant la construction de cet entrepôt géant.

L'arrêté qui avait permis de commencer les travaux vient d'être suspendu par le Tribunal administratif de Toulouse. Sur son compte Twitter, le collectif "Stop Terra 2" se félicite :

Pour le collectif "Stop Terra 2", c'est bien-sûr une grande satisfaction. Mais il faut maintenant dialoguer.

C'est une grande satisfaction, mais nous voulons tendre la main à nos détracteurs. Nous ne sommes pas contre l'aménagement de cette ZAC, nous avons des idées, et si le dialogue est possible, nous serions ravis que certaines de nos propositions soient retenues pour l'avenir de cette zone.

Julien Lassalle, collectif "Stop Terra 2"

Les opposants dénoncent un projet écocide et climaticide

Terra 2 doit s'implanter sur 70 000 m2. Il devrait mesurer 533 mètres de long, 125 mètres de large et 14 mètres de hauteur. Un bâtiment gigantesque.

Mais ce n'est pas seulement sa taille qui inquiète les opposants. Ils ignorent encore qui le louera au promoteur mais le bâtiment semble adapté au e-commerce. Ils craignent donc de voir s'implanter un géant du secteur comme Amazon ou Ali Baba.
"On ne veut pas localement d'une entreprise qui déménage le monde quand on pourrait faire le choix du local" argumente Sylvain Plunian, membre de l'association "Saint-Sulpice, active et citoyenne".

"Une victoire pour les habitants et la biodiversité"

Un autre collectif, qui s'oppose également à ce projet, se félicite de cette victoire.

Depuis le début du projet de TERRA 2, l'opposition s'organise à Saint-Sulpice-la-Pointe. Pour tenter d’arrêter le projet, un recours en référé suspensif avait été déposé au tribunal administratif de Toulouse, à propos de la mise en danger de reptiles sur le terrain. Une centaine d’espèces protégées seraient menacées par les travaux selon les associations.