Top 14 : Toulouse se fait une peur bleue face à Castres

Toulouse, privé de ses Bleus, s'est fait très peur face à Castres avant de l'emporter sur le fil (16-15), samedi lors de la 10e journée de Top 14.

Les Castrais sont passés tout près d'un exploit.
Les Castrais sont passés tout près d'un exploit. © Remy Gabalda/AFP
L'éclaircie aperçue à Pau (24-20) a donc bien failli être de très courte durée une semaine après la première victoire de la saison à l'extérieur des Rouge et
Noir, précédemment frustrés par Clermont, le Connacht et les Wasps.
Grâce à une pénalité de Samuel Marques (78e), qui a donné un petit point d'avance aux Toulousains à deux minutes du terme, l'embellie se prolonge
finalement et permet au 3e provisoire de rester ancré dans le wagon de tête avec 27 points.

Mais les Castrais, qui restaient sur deux victoires probantes face à l'UBB (33-27) et Northampton (41-7), sont passés tout près d'un exploit qu'ils n'ont plus accompli depuis 38 ans. Une époque où Guy Novès jouait à l'aile chez les Rouge et Noir.
Novès est maintenant à la tête du XV de France et c'est sans ses nombreux internationaux (Fickou, Bézy, Maestri, Huget, Doussain, Baille), protégés avant le début des tests samedi prochain face aux Samoa, que le Stade Toulousain a dû ferrailler dans ce derby, joué sous une pluie battante.

Dominés en mêlée fermée, ce qui avait pourtant été leur gros point fort de ces dernières semaines, trop indisciplinés, les hommes d'Ugo Mola ont vite pris l'eau, menés 9-0 au bout d'un quart d'heure après trois pénalités de Rory Kockott (7e, 10e, 14e) et réduits à quatorze après le carton jaune reçu par Toby Flood (13e).
Mais ils ont fini par relever la tête au bout d'une heure de jeu grâce à un essai du talonneur international italien Leonardo Ghiraldini (56e, 13-12) sur un ballon porté.

Repassés devant sur une nouvelle pénalité de Kockott (65e), qui en a toutefois raté ensuite une facile face aux poteaux (69e) alors qu'il était encore à 100%
de réussite au pied, les Castrais, qui ne comptent eux aucun joueur protégé membre de la liste "Elite" du XV de France, manquent au final le coup parfait. Avec 21 points, il restent donc en milieu de tableau (9e).

Voir ici le reportage de Christophe Neidhart et Marc Raturat, de France 3 Midi-Pyrénées : 

durée de la vidéo: 01 min 45
Top 14 : derby Toulouse-Castres

 

Ils ont dit...
Ugo Mola (entraîneur principal de Toulouse) : "Castres avait pris le match par le bon bout et être capable d'inverser la tendance, je sais pas si ça tient du miracle mais ça tient en tout cas du caractère et de l'état d'esprit. C'est un résultat ultra positif. (Sur les internationaux) les règles sont connues, on ne va pas pleurer, on va s'accrocher. Comptez sur nous pour garder cet état d'esprit".

Joe El Abd (entraîneur des avants de Castres) : "Le sentiment, c'est la frustration, la tristesse. On a les boules car on avait le match entre
nos mains. On sort du match en se demandant "comment on a perdu ce match?". Tu le joues 10 fois ce match, tu le gagnes 9 fois
".

Thierry Dusautoir (troisième ligne et capitaine de Toulouse) : "On a pas maîtrisé le premier quart d'heure mais petit à petit l'équipe n'a pas relâché. On avait pas envie de perdre, on s'est accrochés et on a bien fait, c'est une bonne leçon pour nous sur l'état d'esprit même si ce n'est pas le match de l'année."

Tony Flood (demi d'ouverture de Toulouse) : "C'est un petit miracle. On a eu un match compliqué, avec beaucoup d'erreurs de notre part. On a souffert en conquête. Il faut reconnaître que l'on a eu un petit peu de chance car ils ont sans doute mieux joué que nous. La pénalité manquée aux 22 mètres (elle aurait offert six points d'avance au QUO à dix minutes du terme, NDLR) a sans doute changé la donne. Samuel Marques, lui, a réussi la sienne et je suis très heureux pour lui car il avait beaucoup de pression sur le coup".

Julien Mémorandum (demi d'ouverture de Castres) : "C'est très dur de perdre ce match de cette façon. On s'était préparé à faire une grosse performance, notamment devant et on a tenu parole. La victoire nous tendait les bras. Eux n'ont marqué que sur leur seule occasion alors que de notre côté, nous en avons eu plusieurs pour tuer ce match. C'est une défaite qui fait vraiment mal à la tête".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport top 14 stade toulousain castres olympique