Turnover de managers

El clásico apretón de mano, le bon vieux "tope-là" scellait autrefois les accords entre torero et apoderado. Pas sûr que ce soit toujours le cas aujourd'hui. / © lune et soleil
El clásico apretón de mano, le bon vieux "tope-là" scellait autrefois les accords entre torero et apoderado. Pas sûr que ce soit toujours le cas aujourd'hui. / © lune et soleil

Juan Bautista, Thomas Dufau et Juan Leal (par ordre d'ancienneté) viennent de changer d'apoderado à la fin de cette saison. Pour ces trois toreros aux profils si différents, la motivation semble être la même : toréer "dans de meilleures conditions".

Par Joël Jacobi

Juan Bautista a choisi de confier la gestion de sa (ou ses) prochaine(s) saisons au duo Mariano Jiménez et José Ignacio Ramos. Tous trois, explique le communiqué officiel rédigé par l'administration du torero, ont montré leur implication dans cette nouvelle étape qui permettra la consolidation de la brillante carrière du torero.
Pour ce faire, Juan Bautista, peut compter sur l'expérience de son duo d'apoderados, deux anciens matadores, 45 ans tous les deux, et associés à la gestion des arènes de Colmenar Viejo. il faut noter que le changement d'apoderado est une constante dans la carrière de Juan Bautista : après Currro Caro, Santiago López, Simon Casas, Paco Ojeda, Marcos Sánchez Mejías, Roberto Espinosa & Eduardo Dávila Miura, Alain Lartigue et Luc Jalabert, Simon Casas & Alain Lartigue ainsi que "Casa Toreros", le binôme Jiménez / Ramos constitue la dixième équipe chargée d'administrer sa carrière.

Thomas Dufau était un compagnon de Juan Bautista dans "l'écurie" Simon Casas. Mais Thomas n'a eu que 7 occasions de faire le paseo en 2015. Et par ailleurs les plans de Simon Casas ont visiblement changé. Il prend en mains la carrière de Lea Vicens, mais cesse de s'occuper de celles de Finito de Córdoba, Juan Bautista et Thomas Dufau. Thomas fait désormais équipe avec Julien lescarret. Lui aussi ancien matador, Julien Lescarret se lance dans le métier avec des idées nouvelles. Sous l'intitulé "Cœur de Gascogne", Julien entend réunir un groupe d'aficionados décidés à aider Thomas, lequel incarnera ce terroir dans les arènes de sa région. Et d'ailleurs, on l'espère. 

Quant à Juan Leal, il conserve son apoderado historique, Maurice Berho. Mais là encore, la quantité des contrats n'est pas à la hauteur du talent évident de ce torero : 7 paseos lui aussi en 2015. Juan a donc renforcé l'équipe. Nacho Matilla et Ángel Castro rejoignent Maurice Berho. Nacho Matilla appartient à une des "grandes familles" taurines, les Matilla. Teodoro, puis son fils Toño ont dirigé les carrières de toreros de premier ordre, ont négocié des centaines de contrats, acheté et vendu des milliers de têtes de bétail.
En association avec Ángel Castro, Nacho programme les spectacles d'une myriade de petites arènes : Astorga, Benavente, Peñaranda de Bracamonte, Santiago de la Puebla, Tamames, Vitigudino, San Martín de la Vega, Garcibuey, Lumbrales, Almeida de Sayago, Valero de la Sierra, Morales de Vino, Carbajosa de la Sagrada.

¡Suerte para los tres!

Sur le même sujet

Brassage d'une bière artisanale à Graulhet (81)

Près de chez vous

Les + Lus