Vergèze : fin de la guerre des bulles entre Perrier et la mairie

La commune de Vergèze abandonne le combat juridique contre Nestlé contre une promesse de non-délocalisation de la marque produite dans le Gard. Le lieu-dit  "Les bouillens "où coule la source ne sera pas rebaptisé du nom de Perrier.

Par Armelle Goyon

Il n'y a plus d'eau dans le gaz entre le Maire de Vergèze et le groupe Nestlé propriétaire de Perrier.
Après 7 ans de combat judiciaire, la commune jette l'éponge. : le lieu-dit  "Les bouillens "où coule la source ne sera pas rebaptisé du nom de Perrier pour éviter toute délocalisation de la marque. Pour cela, le Maire fait désormais confiance à l'économie, et à la parole donnée par Nestlé.

Perrier rapporte à Vergèze 2 millions d'euros de recettes fiscales...et quelques 200 emplois sur un millier.
Difficile de se facher à vie avec une entreprise devenue une institution dans la commune.

Même si tous les indicateurs sont au vert, puisque pour la première fois depuis 20 ans Perrier dépasse le milliard de cols produits cette année, le syndicat maison regrette que le Maire baisse la garde.

Le 15 juin, la petite bouteille à bulles fêtera ses 150 ans. 


Fin du conflit entre Vergèze et Perrier




Sur le même sujet

Les + Lus