Davis : «J'aime les chansons populaires qui font chanter les gens»

Chaque semaine, France 3 Paris part à la rencontre d'un artiste du métro parisien. Cette semaine, nous avons rencontré Davis, un compositeur-interprète fan de Jo Dassin, Cabrel ou Stephan Eicher... Portrait. 

Rencontre avec Davis un mercredi après-midi dans les couloirs du métro. Il s'installe avec sa guitare et son ampli pratiquement tous les après midi, depuis deux ans.
Rencontre avec Davis un mercredi après-midi dans les couloirs du métro. Il s'installe avec sa guitare et son ampli pratiquement tous les après midi, depuis deux ans.
Depuis 1997, la RATP accrédite des artistes professionnels ou amateurs pour qu’ils puissent se produire dans les couloirs du métro. Alors que s’ouvre le casting d’automne, nous avons rencontré Davis, un professionnel qui se produit quotidiennement à la station Trocadéro (Ligne 6, 9).

>> La carte d'identité de l'artiste : 

Station de métro : Trocadéro (Ligne 6 et 9 ), sortie 3 et 4
L'artiste sur la toile : http://davismusic.free.fr
Retrouvez l'artiste sur Facebook, sur Twitter, sur Myspace 

>> Le portrait de l'artiste en vidéo
durée de la vidéo: 01 min 26
Davis chante "If you wanna go"


>> Le Live
durée de la vidéo: 00 min 47
Victor Le Fay, amateur de musique et fan de Davis
>> Les 3 questions...
Vous revendiquez le terme de variété, lorsqu'on vous demande votre style de musique ?

J'aime ce nom de variété qui me semble plus fédérateur que chanson française. Pour moi la variété, c'est une chanson populaire, c'est celle qui fait chanter les gens. Des chanteurs comme Jo Dassin, Cabrel ou Stephan Eicher sont des artistes qui m'inspirent pour la proximité qu'ils créent avec le public.

Quels sont vos rapports avec le public ?
Les gens sont généreux et surtout bienveillants... l'argent que je reçois m'aide à financer mes projets et à investir dans du matériel. Mais la principale raison de ma présence ici, c'est que le métro est la vitrine de mon univers. J'aime accompagner les personnes le temps d'un couloir, qu'ils gardent en tête une ritournelle ou une de mes paroles de la chanson.
Je suis dans une station assez cosmopolite, il y a beaucoup de passage. Je croise à la fois des Parisiens, des provinciaux mais aussi des gens qui viennent des quatre coins de la planète. Je croise pas mal de gens qui me font avancer professionnellement. Récemment j'ai rencontré un Péruvien avec qui j'ai eu la chance d'enregistrer un titre. L'enregistrement a eu lieu en France puis je suis parti au Pérou pour le faire mixer et masteriser là-bas.

L'accoustique du métro est-elle bonne ?
Il y a un son assez particulier dans le métro, qui met vraiment la voix en valeur. Parfois, quand on est sur scène, on recherche vraiment cette réverbération propre au métro. C'est un son atypique mais qui est vraiment agréable.

>> Le bonus de la semaine : Rencontre au détour d'un couloir de métro, de Victor La Fay, amateur de musique et fan de Davis. On l'écoute. ##fr3r_https_disabled##


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique ratp culture