Pour la Cour des comptes, il manque des Vélib à Paris

La Chambre Régionale des Comptes estime que la société prestataire Decaux n'a pas respecté son contrat en ce qui concerne le nombre de vélos mis à la disposition des usagers.

La ville de Paris propose jeudi un abonnement journée à Vélib’, qui permettra d’utiliser le service gratuitement pour une
durée de 30 minutes par trajet.
La ville de Paris propose jeudi un abonnement journée à Vélib’, qui permettra d’utiliser le service gratuitement pour une durée de 30 minutes par trajet. © Christian Meyze/France3 IDF
Selon la Cour des Comptes, tous les vélos prévus n’ont pas été mis à la disposition des utilisateurs. Le groupe Decaux en charge de Vélib’ aurait dû installer 1742 stations et faire circuler environ 23500 vélos. Or, en 2010, le nombre de vélos disponibles était de 18300. Il manquerait donc un peu plus de 5000 vélos.

De quoi expliquer entre autre chose, le fait que les utilisateurs se plaignent d'avoir du mal à trouver un vélo dans certains quartiers  "Simple problème de régulation", répondent à la fois la société Decaux et la Mairie de Paris qui contestent ces chiffres et ce constat.

La Cour des Comptes note aussi dans son rapport que la Ville de Paris a renoncé à appliquer les pénalités, les amendes prévues au contrat en pareil cas. Des sommes pourtant non négligeables puisque la Cour des Comptes parle pour la seule année 2010 d'une pénalité applicable d'environ 1 million d'euros.
Mais la Mairie de Paris conteste le mode de calcul de la Chambre Régionale des Comptes.
durée de la vidéo: 01 min 32
Il manque des Vélib à Paris

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie transports société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter