Cet article date de plus de 7 ans

Un chauffeur de bus poignardé à la gare routière de Poissy, le trafic des bus CSO suspendu

Suite a l'agression d'un chauffeur de bus de la ligne 2 du Réseau CSO (Yvelines), poignardé ce matin à la gare routière de Poissy-Nord, ses collègues ont décidé d'exercer leur droit de retrait. Aucun bus ne circule sur le réseau. Les chauffeurs décideront demain de la suite de leur mouvement.

© France 3 Paris IDF / JYB
L'agression a eu lieu vers 7h30, en gare routière de Poissy Nord. Une femme voit un homme d'une quarantaine d'années porter un coup de couteau à un chauffeur de bus CSO Veolia avant de prendre la fuite. Poursuivi par un collègue du chauffeur, le suspect de 44 ans sera rapidement interpellé par les forces de l'ordre alertées. Le chauffeur qui travaille sur la ligne 2 du réseau CSO est encore conscient au moment de l'arrivée des secours.

Un coup de couteau pour ne pas l'avoir pris dans le bus en dehors d'un arrêt réglementé


Touché à l'abdomen, il est rapidement pris en charge et emmené dans un état grave à l'hôpital Bichat, dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Après une longue opération, son pronostic vital n'est plus engagé. Certaines sources font état d'un règlement de compte d'ordre privé. Le chauffeur aurait refusé la veille de prendre l'individu en dehors d'un arrêt réglementé. Il se seraient recroisés ce matin et la situation se serait envenimée. 

>> Voir le reportage sur place d'Antoine Marguet et Jean-Yves Blanc :

Plus aucun bus à Carrière-sous-Poissy


Suite à cette agression, "les chauffeurs du réseaux sont très choqués" nous explique le maire de Carrières-sous-Poissy, Eddie Aït, que nous avons joint par téléphone. "L'information a très vite circulé auprès des usagers par le bouche à oreille et grâce aux réseaux sociaux", nous précise l'élu. Eddie Aït a également fait part de son indignation : "Je condamne évidemment avec la plus grande fermeté cet acte. J’apporte tout mon soutien aux chauffeurs et à l’entreprise CSO et appelle chacun à la plus grande vigilance. Des faits comme celui-ci viennent douloureusement rappeler la nécessité d’un renforcement des effectifs et des moyens alloués à la sécurité dans les transports en commun ».

Les chauffeurs de l’ensemble du réseau CSO ont immédiatement exercé leur droit de retrait après cette agression. D'abord sur la ligne 2, puis progressivement sur les autres lignes. Tous les services CSO sont interrompus jusqu'à nouvel avis.

>> Pour connaître en temps réel l'état du trafic du réseau CSO Véolia, cliquez ici


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
infos pratiques transports en commun faits divers