Le bilan d'une mascotte au Salon de l'Agriculture : Rubens du Colombier

On a beau être une star, on n'en est pas moins animal, et le Salon, c'est sympa mais fatigant et déphasant. Imaginez, passer des journées entières sans lumière naturelle, au milieu de la foule... (Tiens, ça me rappelle l'expérience de notre rédaction web !).

Bien sûr, Patrick Vanacker était toujours dans les parages et veillait sur son protégé. Le quotidien, en dehors des longs moments de parade dans l'enclos, c'étaient des sorties à la lumière du jour, matin, soir, et parfois dans la journée pour des présentations. Selon l'éleveur, si l'âne ne sort pas, il perd tout repère, ne sait plus quand dormir, et s'épuise ou devient apathique.
© FM. Lamouret
© FM. Lamouret
© FM. Lamouret
© FM. Lamouret

Côté compétition, en attelage, Rubens n'a pas fait d'étincelles, il termine 6ème sur 7. Sûrement pas une déception quand on sait que seuls étaient présents les 7 premiers des 7 races reconnues. Champion avant même de concourir !
Et la vie de mascotte, c'était comment ? Un beau moment de fierté pour Patrick Vanacker :
Rubens du Colombier : l'heure du bilan pour une mascotte


Retrouvez toute l'actualité du Salon de l'Agriculture 2013 ici

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
salon de l'agriculture animaux