L'espace des Blancs Manteaux dégradé par des jeunes nationalistes

Dans la nuit de samedi à dimanche, l'espace des Blancs Manteaux à Paris qui abrite le printemps des associations LGBT  a été dégradé par de jeunes nationalistes. Les organisateurs de la "manif pour tous" se désolidarisent

Par Daïc Audouit (avec AFP)

Le PS et des responsables socialistes et communiste ont condamné dimanche une nouvelle action contre le mariage homosexuel commise dans la nuit de samedi à dimanche sur la devanture de l'espace des Blancs-Manteaux à Paris, où l'Inter-LGBT
(Lesbiennes, Gay, Bi, Trans) organise "Le printemps des assoces".

L'action a été "revendiquée" sur les réseaux sociaux par le collectif Le "Printemps
français
", qui a posté une vidéo en ligne, où l'on voit une vingtaine de personnes
coller en pleine nuit des affiches sur les portes d'entrée et sur les murs des
locaux des l'espace des Blancs-Manteaux dans le IVème arrondissement de Paris,
et décrocher une banderole annonçant "Le printemps des assoces", deux jours de
conférence et de festivités organisés par l'Inter-LGBT.

La présidente du collectif pour l'enfant et porte-parole du Printemps français,
Béatrice Bourges, s'est félicitée sur Twitter dimanche de cette action écrivant
"Bravo opération réussie nuit blanche aux blancs manteaux" avant d'effacer son
message.

Dans l'après-midi, les organisateurs de "la Manif pour Tous" ont publié un communiqué dans lequel ils se désolidarisent et condamnent "cet acte de vandalisme". Ils annoncent porter plainte contre ceux qui usurpent les logo et les supports de communication utilisés par "La Manif pour tous".

Mais, ils soulignent "que le climat social actuel et l’exaspération montante sont de la responsabilité du Président de la République et du gouvernement qui refusent d’entendre le peuple  français".

Sur leurs comptes Twitter, Anne Hidalgo, candidate socialiste à la mairie de Paris et Najat Vallaud-Belkacem ont apporté leur soutien aux associations LGBT.





Sur le même sujet

Les + Lus