De nombreux clients présents au destockage du magasin Virgin des Champs-Elysées

Ce lundi avait un air de black Friday dans le magasin Virgin des Champs-Elysées. Comme dans les 26 magasins de France, les clients peuvent bénéficier de remises allant de 50 à 70%.  Un destockage dénoncé par les syndicats qui attendent les détails du plan social.

© IP3 PRESS/MAXPPP

Dès 7h00 de matin les amateurs de bonne affaire s’agglutinaient sur le trottoir le long du magasin Virgin des Champs-Elysées. Les portes se sont ouvertes peu avant 11h00 et les rayons high-tech ont été pris d’assaut par les clients à la recherche de tablettes numériques à 50 ou 70%. Tout est bradé jusqu’au 25 mai sauf les livres, coffrets cadeaux, cartes cadeaux et de téléchargement. Habituellement, le magasin des Champs-Elysées ferme ses portes à 22h00 mais la foule était si nombreuse que les clients ont été priés de quitter le magasin à 19h00.



Certaines personnes sont reparties les bras chargés de consoles, de tablettes ou d’équipement musicaux avec l’intention d’en revendre une partie sur internet.

>> Voir le reportage de Pierre Lassus et Mathieu Caillaud



Une satisfaction qui contrastait avec le dégoût des salariés. Les 1000 employés attendent les détails sur leur plan social et leur modalités de licenciement.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie consommation social