Cet article date de plus de 8 ans

« Paris est en train d'acquérir une réputation d'insécurité absolue »

Le luxe français s’inquiète des agressions de touristes qui menacent l'emploi. Les maisons de luxe françaises demandent aux pouvoirs publics d’agir contre les agressions et l’insécurité à Paris.
Pour les 75 maisons de luxe françaises, regroupées dans le Comité Colbert, les agressions et l’insécurité font fuir les touristes et menacent des emplois dans la capitale. Malgré son statut de destination phare du tourisme mondial, de plus en plus de touristes étrangers hésitent à se rendre à Paris.

Le secteur du luxe tire une bonne partie de ses profits du tourisme en plein boom des nouvelles clientèles riches issues de pays émergents, en particulier les Chinois, qui assurent déjà à eux seuls un quart des achats de luxe dans le monde. Or les agressions, en particulier de Chinois, habitués à avoir sur eux de grosses sommes d'argent liquide, ont défrayé la chronique ces derniers mois dans la capitale française et inquiètent jusqu'en Asie. Les gardiens du musée du Louvre ont fait grève en avril pour dire leur ras-le-bol des pickpockets de plus en plus nombreux et violents.

Le gouvernement et le président François Hollande ont assuré avoir pris la mesure du problème et promis de veiller à la sécurité des touristes étrangers.

>> Voir le reportage de Maud de Bohan et Colette Zagaroli

durée de la vidéo: 01 min 37
INSECURITE A PARIS INQUIETUDES DES MARQUES DE LUXE

 

Une menace relative : la filière du luxe reste solide
Après plusieurs années d'une croissance à 10%, le marché mondial du luxe devrait ralentir en 2013, selon le cabinet Bain & Company, comme l'illustre déjà un tempo plus lent ces derniers mois dans la progression des ventes des grands groupes du secteur (LVMH, Richemont, PPR...).

Les emplois directs dans les maisons de luxe du Comité Colbert ont progressé de 10% entre 2006 et 2012, passant à 37.500. Le luxe emploie en France
plus de 100.000 personnes
, selon le ministère de l'Economie. Au sens large, il assurerait 3% du PIB européen et 10% des exportations, selon une étude de Frontier Economics publiée l'an dernier.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie tourisme