Ian Brossat (PCF) : “ L'extrême droite ne doit plus avoir pignon sur rue à Paris ”

Le Président du Groupe PCF-PG au Conseil de Paris compte demander la fermeture du local de Troisième voie dans le 15e arrondissement. Un mouvement autour duquel gravitaient les cinq personnes impliquées dans la bagarre au cours de laquelle Clément Méric a été mortellement blessé.

Par Audrey Natalizi

"Dans le cadre des questions d’actualités du Conseil de Paris, ce lundi 10 juin, je demanderai au Préfet de Police de fermer le local du 92 rue de Javel (Paris 15e), qui abrite le mouvement Troisième Voie" annonce dans un communiqué Ian Brossat, Président du Groupe PCF-PG au Conseil de Paris. 

Ce mouvement d'extrême-droite est pointé du doigt depuis la mort de Clément Méric, mercredi 5 juin 2013. Les cinq personnes mises en cause dans cette affaire ont reconnu être des sympathisantes de ce groupuscule.

"A l’origine de ce meurtre, des discours et des amalgames criminels, relayés par des officines d’extrême droite ayant quasiment pignon sur rue. Ainsi, au 92 rue de Javel (15e), un local associatif, animé notamment par Serge Ayoub inquiète depuis des années. Sa fermeture avait été demandée en février 2009 par un vœu adopté au Conseil de Paris. Il est grand temps de passer aux actes" explique Ian Brossat dans ce communiqué. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les utilisateurs de trottinettes Lime vont devoir payer lors d'une mise en fourrière

Les + Lus