Autolib à l'assaut de l'Amérique !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olivier Couvreur
Après Paris il y deux ans, Lyon récemment et bien Bordeaux, c'est à Indianapolis, aux Etats-Unis -dans la ville des 500 miles- que devraient rouler d'ici deux ans le concept d'auto-partage du groupe Bolloré.
Après Paris il y deux ans, Lyon récemment et bien Bordeaux, c'est à Indianapolis, aux Etats-Unis -dans la ville des 500 miles- que devraient rouler d'ici deux ans le concept d'auto-partage du groupe Bolloré. © CC by Mariordo

Après Paris il y a deux ans, Lyon récemment et l'arrivée prochaine à Bordeaux, le service d'autopartage de Vincent Bolloré Autolib va s'exporter... aux Etats-Unis ! 

Autolib à la conquête de l'Ouest ! Alors que le groupe de Vincent Bolloré peut se satisfaire d'avoir déjà séduit trois villes françaises avec Paris, Lyon et Bordeaux, le service de voitures électriques en libre-service s'apprête désormais à traverser l'Atlantique.

Selon une information du site américain Indystar, c'est dans la ville d'Indianapolis aux États-Unis, que le concept français pourrait aterrir. Imaginez la puce électrique de Bolloré dans la ville des 500 miles !

"Nous devons être la ville la plus électrique de la nation", a déclaré Greg Ballard, maire d'Indianapolis. 


Un contrat de 35 millions de dollars, soit 26 millions d'euros aurait ainsi été conclu entre Bolloré et la ville américaine. Ce projet, qui pourrait se concrétiser dès 2014-2015, prévoirait à terme la mise en circulation de 500 véhicules et l'ouverture de 200 stations d'accueil. Pour rappel, le système Autolib' à Paris, c'est désormais 1.800 voitures et 800 stations, alors qu'il a été lancé dans la capitale en décembre 2011.

Mais ce n'est pas la Bluecar que l'on a l'habitude de croiser dans Paris qui devrait rouler aux Etats-Unis. Indianapolis et Bolloré envisageraient des Nissan Leaf ou des Ford Focus électriques construites aux Etats-Unis pour remplacer la petite française.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.