Cet article date de plus de 8 ans

Le déraillement du Paris-Limoges est survenu "sur une ligne malade", dit une association d'usagers

Le déraillement d'un train Paris-Limoges, qui a fait vendredi 12 juillet, au moins sept morts, a eu lieu "sur une ligne listée comme malade" par la SNCF, a déploré le porte-parole de l'Association des voyageurs usagers des chemins de fer (Avuc), Willy Colin.
"Cette catastrophe se situe sur une ligne listée comme malade en 2011 par Guillaume Pepy lui-même", le président de la SNCF, a observé le porte-parole de l'AVUC
.
"Que s'est-il passé depuis en termes d'entretien?", se demande M. Colin qui exige "une transparence totale et assez rapide sur l'origine" de ce "drame terrible". Selon lui, "ce sont les trains les plus âgés de la flotte, les plus vulnérables qui circulent sur cette ligne". "Ce sont des wagons séparés. Il y a un risque de déraillement plus grand" en comparaison des TGV.

Cette ligne fait l'objet d'importants travaux de rénovation et de modernisation depuis plusieurs mois.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident sncf transports faits divers