Cet article date de plus de 7 ans

Déraillement Paris-Limoges : une pièce de l'aiguillage a provoqué l'accident

Selon la SNCF, la défaillance d'une pièce de l'aiguillage explique l'accident de train meurtrier survenu vendredi 12 juillet à Brétigny-sur-Orge, dans l'Essonne.
Cette pièce métalllique aurait provoqué le déraillement du Paris-Limoge
Cette pièce métalllique aurait provoqué le déraillement du Paris-Limoge © SNCF
Selon les dirigeants de la SNCF l'ont annoncé lors d'une conférence de presse samedi 13 juillet.
C'est une pièce métallique de l'aiguillage qui a provoqué le déraillement.
Cette pièce appelée éclisse, est "une sorte d'agrafe métallique" de "10 kilos environ" qui permet de relier deux rails

Selon Guillaume Pépy, PDG de la SNCF, "l'éclisse s'est désolidarisée [des rails] et s'est logée au milieu de l'aiguillage", provoquant le déraillement. Le dirigeant a admis qu'il restait à comprendre pourquoi la pièce s'était détachée.
"La SNCF se considère comme responsable : elle est responable de la vie de ses clients", a déclaré Guillaume Pépy en conférence de presse. La compagnie a annoncé une campagne de vérification de tous les équipements similaires, près de 5 000 en tout, en place sur le reste de son réseau.

>> Le reportage de Morgane Prévost et Audrey Natalizi




>> Le reportage de Pascale Sorgues et Caroline Motte sur les hypothèses toujours en cours sur cet accident

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident sncf transports