Quand NKM lit l'avenir de Paris dans les lignes de sa main

NATHALIE KOSCIUSKO MORIZET EN VACANCES. DANS LE JARDIN DE SA MAISON OU ELLE PASSE SES VACANCES EN FAMILLE, A PROXIMITE DE SAINTE-MERE EGLISE / © MAXPPP/PHOTOPQR/LE PARISIEN
NATHALIE KOSCIUSKO MORIZET EN VACANCES. DANS LE JARDIN DE SA MAISON OU ELLE PASSE SES VACANCES EN FAMILLE, A PROXIMITE DE SAINTE-MERE EGLISE / © MAXPPP/PHOTOPQR/LE PARISIEN

La candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté, dimanche 15 septembre,son plan de reconquête de la "Petite Ceinture", enceinte ferroviaire de 32km désaffectée qui fait le tour de la capitale.

Par Christian Meyze

La candidate de l'UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet a également présenté dimanche son équipe de campagne, maintenant cependant le mystère sur le nom des experts chargés d'enrichir son programme, en raison d'une  "chasse aux sorcières" supposée lancée par le PS.

Concernant la "petite ceinture", regrettant que ce "lieu magique" soit "sous-utilisé", la candidate a souhaité qu'il devienne une "ligne de vie", avec la création d'une "boucle cycliste intégrale", de nouveaux jardins pédagogiques, et, aménagés dans les anciennes gares, des espaces dévolus au sport et à la culture. Elle l'explique pour Daïc Audouit
NKM projet pour la petite ceinture


L'ancienne ministre de l'Ecologie propose en outre la construction annuelle de 3.000 places de stationnement pour les vélos dans des parkings sous-terrains, et la mise en place de vélos en libre service électriques.

Concernant son équipe de campagne, l'ancienne ministre et actuelle députée de l'Essonne a annoncé s'être entourée d'un "conseil politique" où le député de Paris Jean-François Lamour aura "une sorte de délégation générale".

Complètent le dispositif un "pôle politique et réseau" chapeauté par l'ancien collaborateur de Jacques Chirac à la mairie de Paris Jérôme Peyrat, un "pôle organisation", avec à sa tête Grégoire de Lasteyrie, et un "pôle mobilisation et animation militante", dirigé par Hugues Anselin. Il aura notamment à charge de superviser l'action des 122 "référents de quartier" chargés de quadriller la capitale.
Serge Villepelet, est son trésorier de la campagne, avec, pour l'épauler, le conseiller de Paris Daniel-Georges Courtois.

Le député-maire du VIe Jean-Pierre Lecoq, le conseiller de Paris Jean-Baptiste Menguy, l'ancienne collaboratrice de Rama Yade Déborah Pawlik, et les anciens adversaires de NKM à la primaire UMP Franck Margain et Chenva Tieu, sont en outre chargés d'être des "relais du projet".

La conseillère de Paris Florence Berthout (élue dans le Ier) est par ailleurs chargée de coordonner le travail d'élaboration du programme.

Sur le même sujet

Recherche : dans les laboratoires, le blues des chercheurs français

Les + Lus