Enquête de police après le décès d'une patiente dans un hôpital parisien (AP-HP)

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Paris
L'hôpital Sainte-Périne à Paris
L'hôpital Sainte-Périne à Paris

Une enquête de police a été ouverte mercredi après le décès d'une patiente à l'hôpital gériatrique de Sainte-Périne, à Paris, a indiqué dans un communiqué l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Cette patiente, décédée mercredi matin, était hospitalisée en soins de longue durée (SLD), précise l'AP-HP. L'hôpital Sainte-Périne, spécialisé dans la prise en charge des personnes âgées, notamment atteintes d'Alzheimer, avait déjà été l'objet d'une enquête interne en janvier après le décès d'une nonagénaire dans le parc de l'hôpital.

Ce nouveau décès fait également "l'objet d'une enquête interne diligentée par l'AP-HP pour comprendre les causes de ce dramatique évènement et en tirer les enseignements nécessaires", souligne l'institution, qui regroupe 37 hôpitaux. "L'AP-HP et les équipes de l'Hôpital Sainte-Périne s'associent pleinement à la douleur de la famille", ajoute-t-elle. La direction "tient à réaffirmer son soutien aux personnels, très douloureusement affectés par cet évènement".

Cet établissement, situé dans le XVIe arrondissement, emploie quelque 750 personnes. Le 18 janvier, une patiente âgée de 90 ans avait été retrouvée morte vraisemblablement "de froid" dans le parc après avoir quitté sa chambre et échappé à la surveillance du personnel. En plus de ce décès, la "fugue" d'un autre patient quelques jours avant avait conduit à la mise en place d'une mission d'inspection par l'Agence régionale de santé.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.