• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

EN IMAGES - Coups de feu au quotidien Libération

La police judiciaire arrive au siège deLibération, après la fusillade survenue ce lundi matin dans le hall du quotidien qui a blessé grièvement un assistant-photographe. / © AFP PHOTO KENZO TRIBOUILLARD
La police judiciaire arrive au siège deLibération, après la fusillade survenue ce lundi matin dans le hall du quotidien qui a blessé grièvement un assistant-photographe. / © AFP PHOTO KENZO TRIBOUILLARD

Ce lundi, un individu armé d'un fusil a fait irruption dans le hall d'entrée du quotidien Libération, à Paris, et ouvert le feu. Un assistant-photographe a été touché par les tirs au thorax et à l'abdomen. Son pronostic vital est engagé.

Par Olivier Couvreur

Un homme armé d'un fusil à pompe a grièvement blessé un assistant photographe dans le hall du quotidien Libération à Paris avant de prendre la fuite, une agression rappelant un incident survenu vendredi à BFMTV qui n'avait pas fait de victime.
L'homme a fait irruption vers 10h15 au siège du quotidien, 11 rue Béranger dans le 3e arrondissement de Paris, et a ouvert le feu à deux reprises, atteignant la victime au thorax et à l'abdomen, a-t-on appris auprès du journal et de source policière. Transporté à l'hôpital, son pronostic vital est engagé. "Je suis arrivée et j'ai vu un homme au sol avec du sang partout qui se tenait le ventre. J'ai croisé mes deux collègues de l'accueil qui étaient blêmes et qui m'ont dit: «on vient de se faire tirer dessus, on s'est cachés derrière l'accueil»", a raconté Anastasia Vécrin, en charge des pages Rebonds du journal.

>> Voir le diaporama : 

Fusillade dans le hall du quotidien Libération

Un périmètre de sécurité a été dressé autour du siège de Libération, dont l'accès a été bouclé. La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne a été saisie de l'affaire.

Par la suite, il a été pris la décision de déployer des policiers devant les sièges des grands médias parisiens. Vendredi dernier, un incident du même type était survenu à BFMTV. Il n'y avait pas eu de victimes. 

>> La police déployée devant la rédaction de France3Paris, après la fusillade survenue ce lundi matin au siège de Libération, à Paris :

La police devant France 3 Paris IDF, suite à la fusillade à Libération. / © Twitter / @ocouvreur
La police devant France 3 Paris IDF, suite à la fusillade à Libération. / © Twitter / @ocouvreur

A lire aussi

Sur le même sujet

Des communes à la recherche de solutions pour consommer moins d'eau

Les + Lus