Cet article date de plus de 7 ans

Les transporteurs annoncent une nouvelle journée de mobilisation

Deux semaines après leur première opération escargot en Ile-de-France, les camionneurs appellent à une nouvelle journée de mobilisation le samedi 30 novembre 2013. 
Manifestation des transporteurs routiers contre l'écotaxe le 16 novembre 2013.
Manifestation des transporteurs routiers contre l'écotaxe le 16 novembre 2013. © Daïc Audouit
L'Organisation des transporteurs routiers européens (Otre) d'Ile-de-France, qui avait déjà mobilisé les camionneurs le 16 novembre contre l'écotaxe, a appelé lundi à une nouvelle journée de manifestations samedi prochain.

"Sans abrogation de la loi et sans annulation du contrat Ecomouv', l'Otre appelle à une nouvelle mobilisation des transporteurs le 30 novembre prochain", a indiqué l'organisation, qui rassemble essentiellement de petites entreprises de transport routier, dans un communiqué. Elle avait fait savoir dès le 19 novembre qu'elle envisageait une nouvelle action si le gouvernement n'abrogeait pas l'ensemble du dispositif.

"La mobilisation du 16 novembre 2013 a rassemblé plus de 350 véhicules sur l'A86. Ils seront encore plus nombreux à répondre à l'appel du 30", a estimé l'Otre. Elle prévoit d'installer des barrages filtrants dès 9 heures dans le sens Province-Paris sur l'A4 (échangeurs de Collégiens), l'A6 à hauteur de l'aire de Villabé et sur l'A1 à hauteur de l'échangeur A3.

L'écotaxe avait été suspendue sine die fin octobre par le gouvernement. L'Assemblée nationale a créé le 12 novembre une mission d'information sur l'écotaxe, tandis que les sénateurs socialistes ont fait savoir qu'ils allaient demander la création d'une commission d'enquête sur la société italienne Ecomouv', chargée de la collecte de cette taxe décidée en 2009 par la précédente majorité.

Outre le volet écotaxe, l'Otre Ile-de-France réclame également des "mesures urgentes contre la concurrence déloyale d'Europe de l'Est et du dumping social" et la "suspension provisoire des autorisations de cabotage comme l'autorise le droit européen".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ecotaxe trafic routier écologie économie manifestation