Cet article date de plus de 7 ans

Face à Brive, le Racing-Métro arrache le nul

Malgré une équipe au ralenti, le Racing-Métro s'est contenté d'un match nul à Brive (9-9) samedi lors de la 14e journée du Top 14.
Camille Gerondeau lors du déplacement du Racing-Metro à Brives-la-Gaillarde, le 21 décembre.
Camille Gerondeau lors du déplacement du Racing-Metro à Brives-la-Gaillarde, le 21 décembre. © DIARMID COURREGES / AFP
Sans aucune situation d'essai de part et d'autre, ce rendez-vous n'aura pas fait vibrer les habitués du Stadium, frustrés à la sortie malgré la bonne tenue de leurs avants, encore une fois supérieurs en conquête mais mal récompensés.
Une pénalité de Jonathan Sexton à l’ultime seconde a permis aux Parisiens d’arracher un résultat nul (9-9). Le match est resté fermé. Aucune équipe ne s’est montrée dangereuse. Le Racing a perdu Jonathan Wisniewski, son ouvreur, contraint de sortir après moins de vingt minutes de jeu, touché à une hanche. Il a été remplacé par Sexton, qui a rentré tous les points de son équipe. Du côté de Brive, Gaëtan Germain a fait de même. Son dernier coup de pied victorieux à trois minutes de la fin n’a cependant pas suffi. Pour un en-avant volontaire, Jean-Baptiste Péjoine (Brive) et Camille Gérondeau (Racing-Métro) ont chacun écopé d’un carton jaune en première période.

Au classement, le CAB compte désormais quatre points d'avance sur le premier relégable bayonnais avant de se rendre à Bordeaux dans une semaine.
En face, les hommes de Labit et Travers engrangent deux points intéressants au regard de leur faible production, dans un championnat où rapporter quelque chose en déplacement est une performance rare. Mais les Franciliens, 8e, voient tout de même les autres ambitieux, comme Clermont, Toulon et Castres, prendre le large quand eux n'avancent guère.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
top 14 sport rugby