NKM propose de réhabiliter les stations fantômes du métro parisien

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Audin .

Douze stations de métros restent inactives sous le sol parisiens. Douze stations dites « fantômes ».

Parfois utilisées comme la station Porte des Lilas pour des tournages de films ou de publicités, elles restent pour la plupart inoccupées.

Un vide qui n’a pas échappé à la candidate UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet. Une idée qu'elle avait déjà émise en mai dernier 2013, proposant de les transformer en "lieux de convivialité". Elle souhaiterait réaménager ces espaces abandonnés de Paris et a présenté les premières esquisses des usages possibles des stations fantômes.

Ses idées, elle les détaille sur son site de campagne, à grand renfort de visuels en image de synthèse ultra-léchées. Piscine, restaurant, salle de spectacle, théâtre...

Deux architectes parisiens, Manal Rachdi et Nicolas Laisné, ont imaginé plusieurs projets, pour réveiller ces stations et ont proposé des visuels comme premières esquisses.



Les stations fantômes de Paris
La station fantôme Arsenal, située dans le 4e arrondissement de Paris, et fermée depuis 1939. Convertie en piscine intérieure, le bassin s’étirerait sur 50 m de long, détaille l’architecte dans Le Parisien du 1er février ; en théâtre, la station fantôme pourrait accueillir 600 à 800 places. Un jardin souterrain a même été envisagé, éclairé par des simulateurs de lumière naturelle.

Dans une interview donné au Parisien en août 2013, le responsable du patrimoine de la RATP, Jean-Michel Leblanc, exprime des réticences pour des raisons de sécurité : “Créer un endroit sécurisé aux normes dans ce réseau est compliqué et implique un investissement conséquent”. Les stations fantômes ne sont plus au normes. 

Le même jour, Anne Hidalgo, son opposante socialiste, présentait sur son site de campagne son projet de réhabilitation de la petite ceinture. Elle souhaiterait rendre cet espace aux piétons ainsi qu’aux usagers de modes doux, et transformer des portions de tunnels en café - restaurants ainsi qu'en aquarium.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité