• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Au salon de l'agriculture, un moment passé avec Pauline Mahé, future éleveuse en Bretagne

Pauline Mahé a 21 ans, elle est en BTS production animale à Guingamp. Son projet : s'installer comme éleveuse d'ici quelques années. Tout sourire, elle évoque avec nous sa passion.

Par Vanessa Fize et Jonathan Pasqué

Tout va vite, au Salon de l'agriculture, on saute du coq à l'âne, du mouton à la vache, avec l'impression parfois de ne pas avoir assez de temps pour se poser, et discuter, avec tous ces jeunes et ces professionnels passionnés.

Au détour d'un stand nous croisons Pauline, en compagnie de ses camarade de BTS production animale. Elle est bretonne, fait ses études à Guimgamp. Plus tard, bientôt, elle sera éleveuse de vaches laitières.

Elle dit notamment que ça a quelque chose de spécial et de gratifiant de produire quelque chose qui va nourrir les gens, et qu'elle a une relation particulière avec les animaux. Nous l'invitons à passer quelques instants avec nous, le temps d'évoquer sa vie.

Pauline Mahé, étudiante, future éleveuse

Et la vie de couple, dans tout ça, quand on devient agricultrice ? "Ce n'est pas une donnée importante que mon compagnon me suive ou pas, rétorque-t-elle. moi j'ai envie de faire ce métier, s'il a envie de me suivre, c'est tant mieux, et s'il ne me suit pas, tant pis, il fera autre chose. On se verra moins souvent mais il y a des moyens, aujourd'hui, de s'organiser. C'est moins strict qu'avant, on peut faire des associations avec d'autres éleveurs, avec quelques week ends, des jours de vacances. C'est faisable d'avoir une vie de famille en dehors du travail."

A lire aussi

Sur le même sujet

Un aveugle agressé par un automobilste

Les + Lus