Pollution à Paris: Najdovski (EELV) dénonce une "non-assistance à personne en danger"

Christophe Najdovski, candidat EELV à la mairie de Paris, s'est indigné jeudi du "manque de responsabilités des autorités compétentes pour lutter contre la pollution", alors que la région de la capitale connaît une épisode de pollution aux particules.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

L'Ile-de-France connaît un épisode de pollution aux particules depuis deux jours et le seuil d'alerte devrait être dépassé vendredi, a annoncé jeudi l'agence régionale de surveillance de qualité de l'air, Airparif.

Dans un communiqué, M. Najdovski estime que "ne rien faire, c'est de la non-assistance à personne en danger". "Cette pollution (...) est un véritable scandale sanitaire: on chiffre à 42.000 par an le nombre de morts prématurées liées à l'inhalation de ces particules et à plusieurs mois la perte d'espérance de vie des habitants des grandes villes", affirme-t-il.

Le candidat EELV rappelle ses propositions: "plan métropolitain de sortie du diesel à l'horizon 2020, avec l'interdiction progressive à Paris des véhicules les plus polluants", "mesures sociales d'accompagnement pour ne pas pénaliser les plus modestes", "gratuité des transports en commun", "contournement de la capitale par les poids lourds, en cas de pic de pollution", "Tram des Quais de Seine".

Le candidat montera vendredi, à bord du ballon de Paris, indicateur de la qualité de l'air, au Parc André Citroën.