Cet article date de plus de 7 ans

PSG-Evian TG / Laurent Blanc : «Faisons le métier comme on doit le faire»

L'entraîneur parisien Laurent Blanc a donné la traditionnelle conférence de presse d'avant-match, ce mardi, alors que le Paris Saint-Germain reçoit mercredi soir Evian Thonon en match décalé de la 34e journée de Ligue 1. S'il remporte ses 2 prochains matches, le PSG sera sûr de conserver son titre.
Laurent Blanc le 5 octobre 2013.
Laurent Blanc le 5 octobre 2013. © BERTRAND GUAY / AFP
Cette semaine pourrait bien être celle du sacre pour le club de la capitale, qui gardera sa couronne à coup sûr (sans dépendre du résultat de Monaco) s'il s'impose lors de ses deux matches, mercredi au Parc contre l'ETG et dimanche à Sochaux. "Faisons le métier comme on doit le faire. Le temps des célébrations viendra plus tard", a d'abord lancé l'entraîneur parisien Laurent Blanc mardi en conférence de presse.

Interrogé sur la possibilité de boucler l'affaire dès dimanche, Blanc a tout de même reconnu que "ce serait une très bonne chose". "Mais on se doit de respecter cette équipe d'Evian/Thonon, et pour cause, c'est la seule qui nous ait battu lors des matches aller. Sochaux de son côté jouera pour sa survie donc ça sera deux matches compliqués, mais à aborder avec motivation pour finir le championnat", a-t-il ajouté.

Maintenir la concentration jusqu'au bout


Les Parisiens étaient en effet tombés à la surprise générale au Parc des Sports d'Annecy le 4 décembre (2-0), leur première défaite de la saison, un jour où Thiago Motta était absent, comme il le sera mercredi (suspendu). L'équipe de Pascal Dupraz a d'ailleurs souvent posé des problèmes au PSG, mais plus à Annecy qu'au Parc. Les Haut-Savoyards, qui luttent encore pour le maintien (ils n'ont que cinq points d'avance sur le premier relégable Sochaux), sont par ailleurs les seuls cette saison à avoir battu à la fois le PSG et Monaco. "Il est sûr qu'aucun pronostic ne nous est favorable pour ce match à Paris, mais ce qui est certain c'est que nous ne nous déplaçons pas pour visiter la capitale ni le Parc des Princes qui est un stade magnifique, d'ailleurs", a prévenu mardi l'entraîneur de l'ETG. "Non, comme à chaque fois, nous nous déplaçons pour faire un bon résultat, à commencer parce que nous en avons besoin", a-t-il ajouté.

Côté parisien, plus qu'une revanche du match aller, il s'agira surtout de montrer que la victoire en Coupe de la Ligue a mis fin à la petite période de doutes née de l'élimination en Ligue des champions et de la défaite à Lyon en L1. "On a récupéré du mieux possible après la finale. On a coupé dimanche et on s'est entraîné lundi avec une bonne séance. On fait beaucoup de récupération, physique mais aussi mentale. il y a suffisamment d'essence pour finir", a assuré Blanc.

Mais il a aussi reconnu qu'entre la grosse déception en Ligue des Champions, la joie d'un trophée décroché au Stade de France et le Mondial à venir, il n'était pas forcément simple de maintenir chez tous une concentration optimale. "Ce n'est pas facile à gérer mais il vaut mieux ça que de ne rien avoir à jouer. J'ai connu ça et ça n'est pas facile non plus, avec des joueurs qui sont là sans être là. On ne va pas se plaindre de ça", a-t-il conclu.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psg ligue 1 football sport