Trophées UNFP : Ibrahimovic devrait se succéder à lui-même

La superstar du PSG Zlatan Ibrahimovic est le grand favori pour le titre de meilleur joueur de Ligue 1 décerné dimanche lors des Trophées UNFP (Union nationale des footballeurs professionnels) et devrait logiquement se succéder à lui-même.

Les mot manquent. Le mot "zlataner" n'existe pas encore dans le dictionnaire français mais il est sur toutes les lèvres. Si le PSG a survolé le championnat, c'est surtout grâce à lui. Plus encore que la saison dernière, Ibrahimovic a dominé la L1 de la tête et des épaules. S'il ne s'était pas blessé, il aurait probablement dépassé les 30 buts en L1, marque qu'il avait atteinte l'année dernière. En 31 matches de L1, il a signé 25 buts, dont de véritables oeuvres d'art, et 11 passes décisives. Son rayonnement est hors du commun. "Ibra" est dans une autre dimension. Derrière Messi et Cristiano Ronaldo, il est sans doute la troisième star du football mondial. Il est désormais l'attraction du football français, celui qui attire les foules en même temps qu'il plante ses buts. Simplement Zlatan.
Les mot manquent. Le mot "zlataner" n'existe pas encore dans le dictionnaire français mais il est sur toutes les lèvres. Si le PSG a survolé le championnat, c'est surtout grâce à lui. Plus encore que la saison dernière, Ibrahimovic a dominé la L1 de la tête et des épaules. S'il ne s'était pas blessé, il aurait probablement dépassé les 30 buts en L1, marque qu'il avait atteinte l'année dernière. En 31 matches de L1, il a signé 25 buts, dont de véritables oeuvres d'art, et 11 passes décisives. Son rayonnement est hors du commun. "Ibra" est dans une autre dimension. Derrière Messi et Cristiano Ronaldo, il est sans doute la troisième star du football mondial. Il est désormais l'attraction du football français, celui qui attire les foules en même temps qu'il plante ses buts. Simplement Zlatan. © AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD
On ne voit pas comment cette distinction honorifique pourrait échapper au géant suédois, auteur d'une saison exceptionnelle. Avec 40 buts sous le maillot parisien, toutes compétitions confondues, et 11 passes décisives en L1, Ibra a été le moteur de ce PSG made in Qatar qui a quasiment tout balayé sur son passage sur la scène nationale (triplé championnat-Coupe de la Ligue-Trophée des champions) avec un seul accroc en Coupe de France (élimination en 16e de finale).
Difficile donc d'imaginer l'un des 3 autres rivaux du Suédois (ses coéquipiers Thiago Silva et Thiago Motta, le Monégasque James Rodriguez) venir lui gâcher la fête et l'empêcher de rester au sommet, une performance réussie seulement par le Portugais Pauleta (2002, 2003) et le Belge Eden Hazard (2011, 2012).
Il pourrait même réaliser un doublé si son incroyable but en aile de pigeon contre Bastia au Parc des Princes (10e journée de L1) était désigné par le public comme le plus beau de la saison.
Le véritable suspense concerne surtout le nombre de prix que raflera au total le club de la capitale. Laurent Blanc, déjà sacré en 2008 avec Bordeaux, peut légitimement rêver d'une 2e couronne. Mais la concurrence est rude avec l'Italien Claudio Ranieri (Monaco), son dauphin au classement de L1, ou René Girard, en passe de retrouver la Ligue des champions avec Lille et qui l'a déjà emporté en 2012 avec Montpellier.
Rémi Garde, à la tête d'un Lyon rentré dans le rang, apparaît en revanche comme la grosse cote.
Chez les gardiens, le tenant Salvatore Sirigu peut espérer ajouter un Parisien de plus au palmarès. Steve Mandanda (Marseille), vainqueur en 2008 et 2011, sort d'une saison mitigée mais le toujours régulier Stéphane Ruffier (Saint-Etienne) et le Lillois Vincent Enyeama, qui s'est approché du record d'invincibilité de Gaëtan Huard (1062 minutes contre 1176), peuvent venir titiller l'Italien.
Son compatriote au PSG Marco Verrati aura de son côté le Colombien James Rodriguez comme adversaire le plus sérieux chez les "Espoirs", Layvin Kurzawa (Monaco) et Serge Aurier (Toulouse) complétant la liste des nominés.
Il n'y a que chez les féminines que le PSG ne pourra pas être récompensé, puisque le trophée ira soit aux Lyonnaises Lotta Schelin et Camille Abily, soit à la Juvisienne Gaëtane Thiney.
Enfin en Ligue 2, le champion messin, présent dans les trois catégories (meilleur joueur, meilleur gardien, meilleur entraîneur), peut aussi s'attendre à une belle moisson.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psg football sport