Cécile Duflot accusée de "flingage à tout va" par le PS Bruno Leroux

En point d'orgue d'une semaine de tension entre socialistes et écologistes suite au drame du barrage de Sivens, le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, Bruno Leroux s'est livré à un véritable réquisitoire contre Cécile Duflot lors de l'émission "Samedi politique".

Bruno Leroux s'est dit "choqué" des déclarations de Cécile Duflot, en début de semaine, affirmant que la mort de Rémi Fraisse allait "finir par être une tâche indélébile sur l'action du gouvernement". Sans citer la députée de Paris, l'élu de Seine-Saint-Denis a affirmé "regretter les utilisations politiques" de cette affaire, "on devrait avoir de la dignité dans ce moment" , a-t-il dit,  ajoutant: "certains ont éssayé d'utiliser un drame pour des actions politiques à courte vue".

Le président du groupe des députés PS a mis en cause le bilan de l'ex-ministre du logement, parlant de mauvaise "performance" dans ce domaine et concluant à l'encontre de la députée écologiste: "ça devrait inciter à beaucoup d'humilité par rapport à ce qu'est la dureté de l'action publique…et aujourd'hui (qu'elle est) à l'extérieur, je ne suis pas sûr que le flingage à tout va soit la meilleure réponse devant les Français".

Bruno Leroux a réfuté également les déclarations de Cécile Duflot qualifiant Manuel Valls de "libéral-autoritaire" et a rétorqué: "C'est trop facile de pointer du doigt un premier ministre courageux…il fait des choses dont je suis fier".

Pour autant le député de Seine-Saint-Denis s'est refusé à parler de rupture entre socialistes et écologistes semblant plutôt espérer un isolement de Cécile Duflot au sein des Verts.

durée de la vidéo: 09 min 33
Bruno Leroux

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne politique