Hommage Rémi Fraisse : deux manifestations prévues dimanche à Paris

Le NPA et le collectif Notre-Dame-des-Landes d'Ile-de-France "ont annoncé avoir renoncé à l'organisation de la manifestation de dimanche après-midi place de Stalingrad préférant rejoindre la manifestation pacifiste organisée par l'ONG France Nature Environnement. 

Un projet de manifestation dimanche à Paris en mémoire de Rémi Fraisse avait été déposé cette semaine à la préfecture de police avant d'être retiré, a-t-on appris samedi auprès de la PP et du NPA, l'un des organisateurs.

Le NPA et le collectif Notre-Dame-des-Landes d'Ile-de-France "ont annoncé avoir renoncé à l'organisation de la manifestation de dimanche après-midi avec comme point de départ la place de Stalingrad (Paris). Leur déclaration de manifestation a donc été retirée vendredi par leur soin", a confirmé à l'AFP
la préfecture de police de Paris.

Le NPA "souhaitait qu'il y ait un appel unitaire avec d'autres organisations comme Amis de la Terre, ATTAC, Alternatifs, Solidaires" et ne "voulait pas être le seul à déposer le projet", a expliqué à l'AFP son attaché de presse Jean-Marc Bourquin.

"Nous ne voulions pas une manifestation sans un minimum de service d'ordre. Du coup, nous appelons à manifester demain (dimanche) au Champ de Mars même si nous ne sommes pas d'accord avec les modalités de la manifestation silencieuse", a-t-il ajouté.

Un sit-in "pacifique et de recueillement, sans slogan ni banderole" est ainsi prévu dimanche vers 16H00 au pied de la Tour Eiffel, organisé par l'ONG écologiste France Nature Environnement.

Remi Fraisse, 21 ans, mort la semaine dernière lors d'affrontements autour du barrage de Sivens (Tarn), était bénévole à Nature Midi-Pyrénées, une association de ce mouvement.

Les forces de l'ordre craignent néanmoins que des personnes se rendent place Stalingrad pour un rassemblement sauvage vers 15H00.

Sur les réseaux sociaux, des messages circulaient samedi appelant à "braver l'interdiction":
"Prouvons-leur que prendre une de nos vies leur coûtera cher", proclame un tract anonyme adressé à l'AFP.

Le site Paris-luttes.info appelle aussi à manifester dimanche à Stalingrad. Evoquant le face à face tendu mercredi soir entre manifestants et CRS place de
l'Hôtel de ville à Paris, le site invite ses militants à revenir dimanche "avec vos casques de moto, de vélo ou de trottinette" pour dénoncer les violences policières.

"Nous n'appellerons pas au calme, nous ne laisserons pas le silence retomber, nous n'oublierons rien!", ajoute ce groupe sur Facebook.

De nouvelles violences ont eu lieu ce samedi à Nantes et à Toulouse, alors que l'ONG pacifiste France Nature Environnement appelle un sit-in "pacifique et de recueillement, sans slogan ni banderole".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société