PSG: La demi-finale contre Saint-Etienne maintenue au 8 avril malgré sa qualification pour les quarts de finale en Ligue des champions

Le refus par la FFF de reporter la demi finale de coupe de France ne passe pas du côté du PSG. Après le président du club, Nasser al-Khelaïfi, qui s’était dit «profondément déçu», Laurent Blanc a déploré un «manque de bon sens» dans la manière de faire le calendrier.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La Féderation française de football a refusé a refusé la demande de report de la demi-finale de Coupe de France Paris SG-Saint-Etienne prévue le 8 avril, formulée par le club de la capitale, a annoncé vendredi la FFF. D'aprés la fédération ," il est impossible de trouver une autre date, si prés de la finale prévue le samedi 30 Mai".
Avec ce refus le club parisien est confronté à un calendrier surchargé depuis sa qualification mercredi pour les quarts de finale de la Ligue des champions.
Le 5 avril, le PSG doit jouer à Marseille en Ligue 1. Trois jours plus tard, cette demi-finale de Coupe de France est prévue au Parc des Princes
contre les Verts, et ensuite, le 11 avril, Paris doit encore disputer la finale de la Coupe de la Ligue contre Bastia au Stade de France.
Et enfin, le 14 ou le 15 avril, les joueurs de Laurent Blanc passeront à leur quart de finale aller de Ligue des champions. Avec quatre matches en dix jours, dont deux susceptibles d'aller jusqu'à la prolongation, les dirigeants parisiens estimaient qu'il était impossible de préparer correctement leur équipe.

Le président du PSG se dit très décu et choqué qu on l oblige à choisir entre un titre national et un titre européen
Le président du PSG Nasser Al Khelaifi s'est dit vendredi déçu de la décision de la Fédération française de football de maintenir au 8 avril la demi-finale de la Coupe de France entre le PSG et Saint-Etienne. «Je suis profondément déçu de la rapidité d'une telle décision, et surpris du refus de dialogue avec la direction du club», a écrit le dirigeant qatari dans un communiqué transmis à l'AFP, après avoir qualifié la position de la FFF d'«unilatérale».«Je trouve aujourd'hui dommage que les instances fédérales françaises nous obligent à choisir entre un titre national et un titre européen

Laurent Blanc trouve illogique que les équipes performantes soient pénalisées par le calendrier.
Pour l'entraineur parisien cette décision est incompréhensible et l'obligera certainement à faire des choix. On peut penser, même si il ne l'a pas dit, que la Ligue des champions sera privilégiée. «On connaît les dates de l’UEFA depuis le début de la saison, a-t-il poursuivi. Il est illogique que des équipes performantes se retrouvent pénalisées par le calendrier. Si on joue tout à fond, on est pénalisé par le calendrier, c’est illogique et immoral. On ramène des points, les diffuseurs sont très contents, et les journalistes aussi parce qu’il y a des beaux matches. Il faut du dialogue et éviter les erreurs déjà présentes il y a cinq ans. Si on joue mardi en Ligue des Champions, ça va être compliqué.»