Des applications pour mieux connaître l'histoire de la Seconde Guerre mondiale

Des éclats d'obus, à Paris, restes de la libération de Paris. / © France 3 Paris IDF
Des éclats d'obus, à Paris, restes de la libération de Paris. / © France 3 Paris IDF

Des applications et des sites proposent au visiteur de redécouvrir la capitale, et les vestiges de la libération de Paris. Visite, et explications...

Par France 3 Paris IDF/AB et ET

On passe devant sans la regarder. Il suffirait pourtant de lever le nez, et de prendre le temps de s'arrêter. La plaque a été déposée en 1945 par les camarades de Gustave Pommier, un résistant capturé dans cette rue par des Allemands le 21 août 1944, alors qu'il combattait pour libérer Paris.
Des sites pour mieux connaître l'histoire de la Seconde Guerre mondiale
Des applications et des sites proposent au visiteur de redécouvrir la capitale, et les vestiges de la libération de Paris. Visite, et explications... Intervenants : Gilles Primout (auteur du blog "La libération de Paris"), Gino Appert (créateur du site "Brèves d'histoire") - A. Blacher/M. Laban
Ce quasi anonyme, Gilles Primout s'y est intéressé, ainsi qu'aux 2.000 autres victimes des combats de la Libération, à Paris. Des soldats et des civils, dont les noms sont parfois apposés sur des plaques disséminées dans la capitale.

La libération de Paris

Des lieux d'histoire qu'on ne voit pas

Dans la capitale, on trouve partout des vestiges des combats des jours qui ont marqué la libération de Paris. Comme ces éclats de mitraille place de l'Odéon, ou bien ce trou d'obus sur l'un des murs de l'Hôtel-Dieu.

Les fusillades du 25 août 1944 sont quant à elles figées dans la pierre du 60, boulevard Saint-Michel, à l'endroit même où s'élève l'Ecole des mines de Paris.

Ces histoires sont collectées sur le site internet Brèves d'histoire, histoire de ne plus passer devant ces lieux sans les voir, et de pourquoi pas, donner envie de s'arrêter devant ces lieux de mémoire.

Brèves d'histoire

A lire aussi

Sur le même sujet

Uber attaqué en justice par 10 chauffeurs

Les + Lus