• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Après la polémique, l'heure de vérité pour Serge Aurier

© Issouf Sanago/AFP Photos
© Issouf Sanago/AFP Photos

Le défenseur du Paris-Saint-Germain Serge Aurier a été entendu lundi par les instances dirigeantes du club pour ses propos insultants tenus sur le réseau social Periscope, notamment à l'encontre de son entraîneur Laurent Blanc. Une décision lui sera notifiée dans les prochains jours.

Par France 3 Paris IDF

Après ses propos peu amènes tenus sur le réseau social Periscope, le 13 février dernier, Serge Aurier devait rendre des comptes devant les instances dirigeantes du Paris-Saint-Germain. Le défenseur a été entendu lundi matin, à 11 heures, au siège du Paris-Saint-Germain, par le directeur sportif adjoint Olivier Létang, ainsi que la direction des ressources humaines, a annoncé le club parisien.

Déjà mis à pied par le PSG, le défenseur pourrait faire l'objet d'une sanction financière ou même d'un licenciement... Même si cette dernière hypothèse apparaît peu probable. Le club rappelle dans un communiqué que Serge Aurier avait aussitôt été mis à pied, à titre conservatoire, après ses propos. Dans un tchat diffusé en direct sur Periscope, dans la nuit du 13 au 14 février, Serge Aurier avait sérieusement égratigné l'entraîneur Laurent Blanc, ainsi que ses coéquipiers, notamment Angel Di Maria ou Zlatan Ibrahimovic.

Des soutiens de poids

Ces derniers jours, le défenseur du PSG a reçu les soutiens de différentes figures du monde sportif, à commencer par Blaise Matuidi : "On sait qu'il a fait une erreur, mais comme on dit, l'erreur est humaine. Il s'est fait pardonner, enfin, il a demandé pardon", a déclaré le milieu de terrain du Paris-Saint-Germain, à propos de son coéquipier. 

LIRE aussi : Au PSG, Matuidi à la rescousse d'Aurier

Autre soutien, plus inattendu, celui de Yannick Noah. Le capitaine de l'équipe de France de tennis, vainqueur du tournoi de Roland-Garros, en 1983, a estimé que si Serge Aurier avait commis "une boulette", il fallait savoir faire preuve d'indulgence à son égard. "Je crois qu'il a compris à la seconde où il a vu ça sur Internet. Il devait être tellement mal !", a estimé Yannick Noah, au micro de RMC.

Le défenseur du PSG devrait connaître sa décision dans les prochains jours, "dans les délais réglementaires", précise le club, qui ne communiquera pas d'ici là sur le dossier.

LIRE aussi : PSG : ce que risque Serge Aurier après avoir insulté Laurent Blanc

A lire aussi

Sur le même sujet

La maison de Balzac

Les + Lus