Cet article date de plus de 5 ans

A Beaubourg, un regard inhabituel posé sur René Magritte et son oeuvre

Magritte, peintre surréaliste ! C'est du moins ainsi qu'on le classe depuis un siècle. Mais la rétrospective que lui consacre Beaubourg pose un autre regard sur l'artiste belge. Il y est montré comme l'auteur d'une oeuvre profondément philosophique sur le pouvoir de représentation.
René Magritte "a essayé de prouver que les peintres ne sont pas des idiots et que la peinture est capable d'exprimer les idées ou la pensée comme les mots peuvent le faire", explique Didier Ottinger, commissaire de "Magritte, la trahison des images" , au Centre Ponpidou du 21 septembre 2016 au 23 janvier 2017. Une idée à rebours de toute une tradition philosophique qui a toujours relégué
les images bien en deçà des mots.Il a été "le peintre figuratif de la pensée abstraite".

L'exposition réunit une centaine de tableaux, de dessins et d'archives. Des oeuvres emblématiques, comme d'autres peu connues, provenant de collections privées américaines ou d'Australie.
Et cette exposition est le moment ou jamais de redécouvrir un grand peintre, qu'on a peut être un peu trop vite classé comme surréaliste. Geneviève Faure avec Virginie Delahautemaison.
durée de la vidéo: 01 min 47
Magritte à Beaubourg ©France 3 Paris

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture peinture art musée