Couvre-feu à 18h, écoles, universités...ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex

Une semaine après sa dernière allocution, Jean Castex s’est de nouveau adressé aux Français. Il a cette fois été accompagné de six de ses ministres : Olivier Véran, Dominique Vidal, Jean-Michel Blanquert, Bruno Le Maire, Roselyne Bachelot et Élisabeth Borne.

 

Jean Castex lors de son allocution du 7 janvier 2021. Ludovic Marin / AFP
Jean Castex lors de son allocution du 7 janvier 2021. Ludovic Marin / AFP

"Nous avons pu passer les fêtes de Noel sans flambée épidémique", a indiqué Jean Castex. Cependant, "la pression sur nos hôpitaux reste stable (…) mais élevée". La situation saniraire en France est "maîtrisée par rapport à ce que l’on observe chez nos voisins ; mais fragile car le virus circule activement sur notre territoire", a insisté le chef du gouvernement.

Dans cette nouvelle prise de parole, le Premier ministre a rendu compte des conclusions prises lors du conseil de défense organisé hier matin. Voici ce qu’il faut en retenir:

 

Couvre-feu

- Couvre-feu à 18h sur l’ensemble du territoire à partir de samedi et pour au moins 15 jours. Cette mesure « a une efficacité sanitaire » là où elle a été appliquée, a assuré le Premier ministre. "Dans les 15 premiers départements où le couvre-feu a été mis en œuvre à 18H dès le 2 janvier dernier, la hausse du nombre de nouveaux cas y est 2 voire 3 fois plus faible que dans les autres départements métropolitains".

- Les dérogations restent les mêmes. "Elles permettent notamment de revenir du travail ou d’aller chercher ses enfants à l’école ou à la crèche ; mais il ne sera pas possible de sortir pour des raisons personnelles", a précisé Jean Castex. 

- Sauf les exceptions liées aux missions de service public, tous les lieux, commerces ou service recevant du public seront fermés à 18h.

- Pas de nouveau confinement partiel ou généralisé, sauf en cas de dégradation "forte" de la situation épidémique.

 

Variant anglais et sud-africains

- Entre 200 et 300 nouveaux cas par jour

 

Écoles et universités

- Les écoles resteront ouvertes mais avec un renforcement du protocole sanitaire dans les cantines. Les activités sportives scolaires et extrascolaires à l’intérieur de l’établissement seront suspendues "jusqu'à nouvel ordre". Les des capacités de dépistages seront augmentées. Ce jeudi matin, le ministre de la Santé a annoncé le dépistage d'un million d'enfants et enseignants testés par mois. L'objectif est de 300 000 tests par semaine. 

- Maintien du fonctionnement « hybride » (mêlant distanciel et présentiel) dans les lycées qui le souhaitent même au-delà du 20 janvier, comme c’était initialement prévu. "Notre recommandation est que les Terminales soient le plus possible en présence" a indiqué Jean Michel Blanquert, en perspective des épreuves du baccalauréat.

- A compter de la semaine du 25 janvier, reprise des travaux dirigés par demi-groupe pour les étudiants de 1ère année, et des autres années dans le cas d’une amélioration de la situation sanitaire.

 

Vaccination

"L’accès à la vaccination nous permet d’espérer une sortie progressive de cette crise d’ici l’été prochain", a affirmé Jean Castex. 

- Plus d’un million de personnes seront vaccinées fin janvier.

- Plus de 700 centres ouverts dès ce lundi.

- A partir du 18 janvier, ouverture de la vaccination aux personnes à risque quel que soit leur âge.

 

Dispositifs d'aide financière

- "Nous maintiendrons nos dispositifs de soutien, aussi longtemps que cela sera nécessaire", a déclaré le Premier ministre, évoquant les aides aux entreprises, aux secteurs de la cultures, aux commerçants, hôtels, cafés, restaurants...

- Les entreprises auront le "droit" de bénéficier d'un an de plus pour le remboursement des prêts garantis par l'Etat.

- "Pas d'augmentation d'impôts" pour les Français

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société